Un week-end d’automne entre montagne et cocooning

UN WEEK END hors-saison à la montagne. Ressourçant, dépaysant, énergisant…

Mon premier séjour était avec ma fille en août, deux jours de rando dans le massif de la Vanoise dont une nuit en refuge. J’avais adoré la découverte avec l’envie de retrouver la montagne très vite.. Pourquoi pas à l’automne ? Pourquoi pas une formule différente ? Un autre massif ? Un autre type d’hébergement ?
C’est parti d’une réservation dans le groupe « Hôtels & Préférence » un 4 ☆ à un tarif très correct finalement  (mais je reviendrai là-dessus). Notre choix s’est porté sur  l’hôtel « Les Roches » à Cordon (à seulement 10 min de voiture de Sallanches). Nous avions besoin et envie de nous faire  chouchouter entre deux journées de marche. Encore en duo mère/fille cette fois ci ( je disais tout du premier ici ) et au pays du Mont Blanc dont ma petite a fait le tour en 10 jours un mois auparavant…
 
Avant de rêver des soins de cet hôtel spa, On s’est mis d’accord sur le fait que samedi et dimanche ce serait deux randos différentes dans les alentours. La nuit d’hôtel au milieu ce serait le graal  ! Le type de rando, nous l’avons décidé presque au dernier moment. J’avais regardé sur Google des idées sur des sites. Des descriptifs. Quelques idées, rien de précis. Et dans la voiture samedi matin nous sommes tombées d’accord sur l’aiguille des Houches au départ du parc Merlet. On se renseigne sur la météo, on s’équipe de bonnes chaussures de marche si possible (mauvais choix pour moi les baskets). Un sac à dos avec des sandwichs pris à la boulangerie du Village (bien meilleurs qu’en grande surface) .
Cette étape, c’était la dernière du tour du Mont Blanc de ma fille. Elle voulait me faire connaître une partie de son aventure. Partager sa passion. On ne part pas en rando de plusieurs heures sans se renseigner sur le dénivelé et le kilométrage. La nuit tombe plus vite déjà en automne… Les écarts de température aussi.
Nous sommes montées en marchant pendant trois heures environ. Pas de difficulté majeure. C’est faisable si on a une condition physique correcte et que l’on va à son rythme. J’ai même croisé des personnes âgées  ! Un ou deux passages étroits avec des cordes contre la paroi pour nous rassurer et hop on arrive en haut.
Plateau et vue splendide sur le Mont Blanc. Ma fille est fascinée, moi davantage concentrée sur la marche et trouver mes appuis mais séduite aussi par le massif, le panorama et les couleurs d’automne sublimes.
La redescente est plus compliquée pour moi qui suis novice mais sans danger finalement. Cette deuxième partie est rassurante, j’apprécie davantage les nuances naturelles automnales de la nature.
Retour à la voiture pour rejoindre l’hôtel à  une demi heure environ. Le village de Cordon est typique et romantique !  A 1000 mètres d’altitude. « Les Roches » c’est comme un grand chalet très classe avec 22 chambres, un restaurant, des soins SPA dans un espace dédié, une immense terrasse donnant sur…Le Mont Blanc  !
Déco en bois, ambiance cosy, chic et simple à la fois. Nous avons eu  un véritable coup de coeur.
L’accueil parfait, chaleureux et discret. Le ton était donné.  Et le sens du détail qui fait la différence avec la petite collation à 17H…
Après une journée de marche, l’accès au jaccuzy et sauna tombait bien. Produits de douche de qualité, chaussons, peignoirs, un moment de détente appréciable.
Un repas traditionnel  (une vraie raclette avec des produits de qualité et forcément une tarte aux myrtilles pour Foufou ) car je ne ne vais pas à la montagne pour manger des courgettes à l’eau… On s’est régalé ! Aucun problème de digestion.
Une nuit calme et confortable … On était régénérées et prêtes à nouveau pour dégommer un petit déjeuner de compétition !
 Un choix  immense. J’ai repris de la charcuterie…ce que je ne mange pas d’habitude mais qui dit weed-end exceptionnel… dit change tes codes routine !
Pendant ce petit dej’ que nous faisions durer pour le plaisir du lieu, des papilles… Nous avons discuté de la rando du jour. Tiens il pleut dehors, ça ne va pas durer. Mais on ne sait jamais, on va en faire une moins longue et moins haute… Et surtout au départ de Cordon pour pas trop reprendre la voiture. On est trop bien ici. Pourquoi chercher ailleurs ? Un oeil sur Google, le livre de ma fille (Editions chamina )…Mais surtout une vraie carte donnée avec les bons conseils de l’hôtesse d’accueil de l’hôtel.
Eurêka  ! Direction la cabane du petit Pâtre et le chalets des bénés.
Un aurevoir au chalet-Hôtel où nous avons passé un séjour de rêve ! Quand je pense à l’argent que l’on met parfois dans des merdouilles que l’on oublie si vite finies…  Là, cela valait l’investissement. La chambre double à partir de 120 euros, le repas dans la partie brasserie à partir de 25 euros par personne et un petit déjeuner à 15 euros mais qui le méritait largement ! On pensera que c’est cher… Peut être mais il vaut mieux partir moins et se faire un truc classe même une seule fois dans sa vie… et avoir un souvenir impérissable.
Bref, dimanche matin, un nouveau jour, une autre rando. Au dessus de Cordon au parking du Peray où  il pleut encore un peu. On décide de mettre nos chaussures de rando Merrell pour plus de stabilité et un coupe vent étanche Cimalp pour moi et Odlo pour ma fille. J’ai renoncé au short in extrêmis.
Comme dans toutes les randos de montagne, nous attaquons par la montée à travers les sous-bois. Les couleurs d’automne sont magnifiques, c’est pas le Canada mais presque. Les sentiers sont larges et la direction bien indiquée. Tout va bien bien !
Mais au fur et à mesure de notre ascension… La pluie devient de la neige ! Fondue d’abord, elle se met à tenir  ! Paysages blancs. Le vent et le brouillard se rajoutent. Le froid aussi. Plus de deux heures de montée sans croiser personne !
Et on tombe enfin sur petite cabane refuge… Et si la porte était ouverte ? Bingo ! Ouf un peu de répit dans cette unique pièce en bois pas chauffée mais qu’importe pour manger notre quiche achetée au village de Cordon.. ca fera l’affaire !
Par la lucarne, on voit que la neige s’intensifie et l’opacité qui augmente… Faut redescendre au plus vite. On va pas aller jusqu’en haut où il fera encore plus froid.
A peine reparties, Laura qui souffre du syndrome de Raynaud … ne sent plus ses mains déjà ! Dans un réflexe instinctif, je crie COURS COURS  ! Faut redescendre vite. Un doute sur un panneau… les larmes de ma fille.
Je prends les devants et impose le chemin du retour :  il sera le même qu’à l’aller  ! Pas de risque, on joue la sécurité ! 30 minutes de courses en descentes et la neige se raréfie. Ouf ! Puis nous retrouvons cette bonne vieille pluie inoffensive. A nouveau l’automne et ces couleurs chatoyantes. L’incident est déjà oublié !
Comme la Montagne est  changeante et peut montrer plusieurs facettes dans une même journée. Il faut anticiper et bien s’équiper ! J’ai eu un peu froid certes mais grâce à mes chaussures je me suis toujours sentie stable . Ça a fait la différence et jamais mouillée grâce au tissu technique…
Un retour par Sallanches avec un chocolat chaud et sa foire froide aux produits régionaux. J’ai rapporté un petit morceaux de tomme de brebis qui m’a coûté… 10 euros ! Là j’ai trouvé ça abusé !
Un retour à Lyon en début de soirée. Ce fut un week end magnifique et intense. J’ai eu beaucoup de chance de le vivre et partager avec ma fille. La montagne m’appelle…. La montagne c’est comme un aimant …qui t’attire quand tu y as goûté ! Mais elle impose sa loi. C’est toi qui t’adapte à elle. Et ce Mont-Blanc qui règne en maître avec une court à ses pieds… Je suis/serai son bouffon s’il le faut… mais je voudrai m’en rapprocher encore !
INFOS SUPPLEMENTAIRES :
– Des chaussures de la marque Merrell
– Vestes waterproof indispensables : Odlo ou Cimalp
– Sac à dos type trail : Le Hoka de mama coûte plus cher qu’une marque magasin mais largement validé et mieux qu’un premier prix de la marque intersport (comme celui que je portais exceptionnellement) .
Chaussettes de randonnée BV Sport géniales pour moi ( Foutrak )
– Le livre de randonnée que j’utilise est celui des éditions Chamina  mais il existe pour d’autres régions
Instagram
Facebook
Facebook
TWITTER
PINTEREST

4 thoughts on “Un week-end d’automne entre montagne et cocooning

  1. Merci super Mamà pour ce récit de ton WE près du Mont Blanc avec ta foufou 🙂 J’ai aimé te lire ! Ça m’à rappelé mon séjour classe verte avec mes CP à Habété Poché. C’est beau les Alpes !!!

  2. Merci pr ce Superbe CR. Tout y est: ton ressenti, tes photos sublimes . Ça donne vraiment envie de découvrir la randonnée et le partage mere/fille! Quand a l’hôtel je pense comme Toi qu’il faut se faire plaisir de temps en Tps et en garder des souvenirs impérissables. Je vous souhaite encore de magnifiques partages ttes les 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur Facebook…

Ecris-moi !

[recaptcha size:compact]