Le Tour des Dents blanches en 3 jours depuis la France

Le tour des Dents Blanches en 3 jours, un trek magnifique et exigeant qui offre des paysages magnifiques !

Chemin de grande randonnée entre la France et la Suisse, je confondais les Dents Blanches avec celles du midi et je ne savais pas vraiment placer ce massif sur une carte… Jusqu’à ma rencontre deux semaines auparavant avec Antoine, un traileur de 79 ans lors du Tour des Fiz qui m’avait parlé de ce parcours qu’il voulait refaire la semaine suivante… En une seule fois !

Le Tour Des Dents Blanches c’est…

44km, 4200D+ ( donc autant de dénivelé négatif) et 10 refuges possibles sur le parcours surplombant la vallée du Haut-Giffre en Haute-Savoie et le Val d’Illiez en Valais à faire en une fois ( comme Antoine…) en 2 si vous courrez plusieurs tronçons ou entre 3 et 5 jours pour les amateurs de randonnée.

En terme de difficultés certaines étapes sont vraiment alpines avec des passages très aériens et exposés, je pense notamment au Col des Ottans de classification T4 ( je découvre qu’il y a une cotation en montagne pour vous aider à y voir plus clair sur ce site) , au Pas de l’Ours ou Pas d’Encel de cotation T3 qui donnera des sueurs froides aux personnes sensibles au vertige et aux randonneurs peu expérimentés. Le Tour des Dents Blanches ne s’adresse pas aux débutants selon moi et même en découpant l’effort, une bonne expérience de la marche est obligatoire selon moi.

L’accès et les départs de ce tour sont possibles depuis la Suisse et depuis la France ( Morzine, Sixt, Samoens notamment ) et si vous n’avez pas de voiture, des liaisons régulières en autocar sont possibles.

Organiser son Tour des Dents Blanches

J’ai eu l’idée de faire ce tour 2 semaines avant le jour J et je dois dire que le site officiel du tour m’a bien aidé ( enfin ça c’était au début…) . Si je n’ai rien appris sur l’histoire de « la trace des contrebandiers » en parcourant toutes les pages, ce séjour est devenu concret rapidement.

Mieux qu’un site regroupant quelques informations essentielles avec des photos et des liens utiles, celui du tour des Dents Blanches facilite grandement la logistique car il propose de réserver directement un forfait avec nuits et repas inclus à votre place ! Au départ de la France depuis Chardonnière, Les Allemands, ou depuis Barmaz en Suisse, on vous propose plusieurs formules:

  • Tour rapide en 3 jours
  • Grand tour en 5 jours
  • Grand tour depuis la France… Logé en chambre pour ceux qui n’aiment pas les dortoirs !

Si l’idée en théorie était bonne, en pratique ne comptez pas que sur celle-là surtout si comme dans mon cas ils ne vous répondent pas. Désespérée de ne pas avoir de nouvelles, l’amie avec qui j’ai fait ce tour les a contactés par mail, on lui a répondu très rapidement à elle… mais j’avais tout réservé pour nous 2 de mon coté.

Justement, dans la présentation des forfaits les temps de marche estimés sont donnés, le nom des refuges où s’arrêter est mentionné ( coordonnées des gites et refuges ici ) alors c’est comme ça que j’ai finalisé mon trek.

J’ai regretté néanmoins qu’il n’y ait pas de boutique en ligne avec la carte IGN ou de la documentation à télécharger car j’ai débarqué sur ce Tour sans savoir vraiment où je tombais. En recherchant des livres spécialisés pour écrire cet article, je n’ai rien trouvé de spécial ou pertinent à vous partager, mais un prospectus papier bien fait en libre service au refuge du Folly qui synthétise les informations de l’office du tourisme.

Pour appréhender les difficultés et me faire une idée plus précise des 3 jours qui m’attendaient, la lecture de récit de randonneurs sur des blogs fut d’une aide précieuse.

Le Tour des Dents Blanches en 3 jours

La voiture de mon amie Gaëlle était pas prête à emprunter la route carrossable et cabossée qui conduit au point de départ français alors nous nous sommes garées sur un petit parking à un croisement entre Chardonneret et le le Lac des Mines d’Or. Le stationnement est gratuit mais non surveillé.

Le temps indiqué sur les panneaux s’adresse à des randonneurs à l’allure moyenne mais habitués à la marche en montagne puisqu’il ne faut pas non plus trop traîner pour rester dans les horaires indiqués. Chaque jour nous nous sommes accordées des pauses régulières mais notre bonne condition physique de coureuses nous a permis de rattraper ces temps à l’arrêt complet et boucler rapidement ces étapes en arrivant tôt au refuge.

( Refuge du Fouly )

J’imagine que la progression aurait été plus lente s’il restait de la neige sur les sentiers ou si les conditions météo avaient été vraiment pourries ( jour 1 ok, 1h de pluie le jour 2, Alerte orage le jour 3 avec temps incertain et changeant ) et si nous avions marché en groupe faisant de vrais arrêts pique-nique. Ce tour est à programmer selon moi à partir du 15 juillet et pas avant en fonction de l’enneigement qui rendrait certains passages inaccessibles sans équipement spécifique.

Le balisage est très présent, les chemins du Tour des Dents Blanches sont relativement bien entretenus et si nous avons malheureusement emprunté des sentiers éboulés ( après le pas de l’Ours ) , nous avons croisés des « gardiens de la montagne » pioches à la main qui effectuent une surveillance globale des sentiers ( ils sont au nombre de 10 sur un très très grand secteur nous ont ils expliqué )

Pour le tracé parcouru, voici le détail kilométrique et dénivelé total jour par jour à retrouver sur mon compte Strava :

Jour 1 : Chardonnière – Cabane de Susanfe : 16,31km / 1478m de D+ / 758 D- / 6H18 pauses incluses

Jour 2 : Cabane de Susanfe – Refuge du Folly : 16,69 km / 1122 D+ / 1638 D- / 7h11 pause gourmande au refuge de la Vogealle incluse

Jour 3 : Refuge du Folly – Chardonnière par la variante des Allemands : 14,57 km / 823D+ / 1652D- / 4h55 cherchage de chemin inclus ( on reviendra là dessus plus bas…)

Mon expérience du Tour des Dents Blanches…

Ce tour est très très beau, à tel point que les paysages si variés et magnifiques font parfois oublier le niveau soutenu de ce trek. Je n’en ai pas bavé particulièrement comme ma pratique est très régulière mais entre le Pas d’Encel le jour 1, le Col des Ottans et le Pas de l’Ours le Jour 2, le Pas du Taureau du jour 3 ( que j’ai involontairement manqué ) et le reste, je mets vraiment en garde les débutants qui se contenteraient de regarder les photos. une bonne accroche sous les chaussures et des bâtons ont été indispensables à la réussite de ce tour. De mon coté, j’ai emmené jusque la mort ma paire de Saucony Xodus 3 que les nombreux cailloux ont éventrées.

mes bébés d’amour

De la douceur des alpages en fleurs fréquentés par des vaches ou des moutons à la technicité des parois rocheuses avec des échelles il n’y a qu’un pas et j’ai aimé la variété des paysages. Marcher dans des névés face à des géants très hauts, rester concentrée lors de passages de chaines, se faufiler dans le trou de roche formé au dessus du Col des Ottans, je me suis bien amusée avec les petits passages difficiles du Tour des Dents Blanches.

Pour profiter un peu plus et ne pas s’imposer de rythme, je recommanderai de découper le jour 2 ( Cabane de Susanfe – Refuge de Folly ) en deux en dormant à la Vogealle au milieu histoire de répartir les difficultés surtout si vous êtes entre deux niveaux. Passage du Col des Ottans entre Susanfe et Vogealle, Pas de l’Ours entre Vogealle et Folly, des étapes plus courtes certes mais préférable pour éviter de faire monter le stress.

Refuges autour des Dents Blanches

Je randonne pour découvrir de nouveaux horizons, je randonne pour couper du quotidien, je randonne par goût de l’effort… Mais je randonne aussi par gout du réconfort et la vie en refuge si différente de mes habitudes lyonnaises me plait beaucoup.

Le Tour des Dents Blanches est apparemment possible en chambre mais je recherche le confort rustique des dortoirs. Déchausser mes baskets, ranger mes bâtons de marche au vestiaire et passer quelques minutes à choisir la plus colorée des paires de crocs. Prier pour dormir en bas, commander un apéro, en commander un deuxième et attendre le diner servi très tôt sur la terrasse en fantasmant sur un menu de rêve.

après l’effort… L’apéro !

Habituée aux refuges en France, j’ai découvert la Cabane de Susanfe et si l’emplacement coupé du monde m’a conquise, les prix suisses m’ont relativement refroidi. Je me rappelais que le cout de la vie était plus cher là-bas ( j’avais dormi en Suisse lors du Tour du Mont Blanc ) mais à ce point là… j’avais perdu la mémoire !

Après 6h18 de marche le premier jour, voir la cabane perchée à 2100 mètres m’a totalement emballée… Jusqu’à ce que je demande où trouver de l’eau potable.  » On en a pas ici ». – Ok je peux en acheter ? Il est trop tard quand je découvre qu’elle coûte 8 Francs Suisses. HUIT FRANCS, soit 7,5€ avec le taux de conversion appliqué sur place. Bon ben si j’ai pas le choix…. Je sais bien que le seul moyen de ravitailler ce refuge est à dos d’homme ou en hélico mais quand tu sais que tu auras besoin de 2l d’eau le lendemain, les mauvais calculs te montent vite à la tête. Je découvre au moment du diner qu’on peut acheter de l’eau bouillie ( donc rendue potable ) à 3 francs. Comme le lendemain matin ils n’en ont plus ( comme par hasard bien sûr…) et il me faut 2 bouteilles ( soit 15€ donc ), je renonce et imite Gaëlle en me servant de l’eau de source qui coule aux toilettes… Je ne serai pas malade et ai économisé 15€… à mieux dépenser en euro en France.

Malgré le cadre et la situation idéale de la Cabane de Susanfe, j’ai beaucoup aimé d’autres refuges, ceux du Folly et la Vogealle où j’ai fait un stop très sympa.

Au Refuge du Folly, Romain, Charlotte et Tendi servent une tarte aux citrons connue de tous et à La Vogealle, la petite pause est nécessaire avant la longue montée au Pas au Taureau ou l’interminable montée du Col des Chambres.

En résumé, cet itinéraire franco-suisse est une découverte magnifique à faire pour les randonneurs exigeants qui aiment les vues spectaculaires mais si le niveau soutenu peut en effrayer certains, le Tour des Dents du Midi ( 100% suisse ) fait également très envie !

Instagram
Facebook
Facebook
TWITTER
PINTEREST

4 thoughts on “Le Tour des Dents blanches en 3 jours depuis la France

  1. Superbe récit de ce fameux tour des dents blanches ! Le petit „plus“ des refuges suisses: le thé de marche „inclus“ le matin: faut juste remplir sa gourde 🙂 (et aimer le thé!)

  2. J’ai fait ce tour il y a un an et demi, et j’ai beaucoup aimé également, les paysages sont à couper le souffle.
    Effectivement, ce n’est pas pour tout le monde, et nous on a eu de la neige le 15 juillet ! (beaucoup au col des Ottans, juste avant les échelles) et sans crampons, on n’aurait pas pu passer (déjà qu’un de nos potes a dévissé sur un bon 40m sur le névé…).
    Prenez des francs suisses si vous dormez sans un refuge suisse, car avec un taux de change 1 franc suisse = 1 euro, bonjour l’arnaque…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur Facebook…

Ecris-moi !

[recaptcha size:compact]