Une semaine à Abriès pour découvrir le Queyras

Terre d’accueil du skieur en hiver, paradis de la randonnée en été, je me voyais parcourir en entier le GR58 et faire le Tour du Queyras mais ce sont des vacances en famille à Abriès qui m’ont amenée à cette première visite.

La taille du Queyras est de 533km carrés et si je ne me réprésente pas trop la surface que ça représente, le nombre de 2443 habitants est saisissant, encore plus pour une citadine comme moi qui réside à Lyon. Parc naturel régional reconnu au niveau national pour sa forte valeur patrimoniale et paysagère, c’est un territoire rural peu habité comme j’avais pu le voir dans une émission spéciale de « Rendez-Vous en terre inconnue » consacrée à cette vallée des Hautes-Alpes.

Arvieux, Aiguilles, Ristolas, Abriès, Château-Ville-Vieille, Molines, Saint-Véran, Ceillac sont les villes principales du Queyras et c’est à Abriès que j’ai posé mes valises . J’ai partagé une semaine en famille dans un appartement de la résidence « Les balcons du Viso » en plein cœur du village d’Abriès, très agréable avec sa piscine.

Le Village d’Abriès

Abriès fait partie du Parc Naturel Régional du Queyras et se trouve aux portes de la réserve naturelle de la Haute Vallée du Guil dans les Hautes-Alpes. Située à 1513m d’altitude, l’hiver c’est une station de ski alpin et de ski de fond mais l’été c’est le pied à terre rêvé des amateurs de randonnée. On croise beaucoup de trekkeurs du GR5 ou GR58 qui font halte ici pour une nuit, remplissent seulement les gourdes avant de repartir sur les sentiers ou des familles comme la mienne qui recherchent la tranquillité en utilisant la voiture le moins possible. Très peu d’immeubles, 2/3 rues commercantes, quelques activités proposées par l’office du tourisme… Une destination qui conjugue les goûts des hyperactifs et des moins sportifs.

Préparer son séjour dans le Queyras

Je consulte toujours le site de l’Office du tourisme en amont du voyage, je fonce récupérer tous les livrets mis à disposition gratuitement dès mon arrivée à destination et je jette un oeil à toutes les affiches que je croise une fois sur place dans la ville. Les guides papier de la région m’aident à repérer les randonnées qui m’intéressent ( je collectionne les topoguides ) ,je parcours quelques blogs et si vous manquez d’inspiration, je vous invite à consulter OutTrip,  la première plateforme communautaire qui permet à tous les passionnés de sports outdoor de se rencontrer, de partager leurs itinéraires et conseils sans rester focus sur la randonnée.

Découvertes non sportives autour d’Abriès 

Saint Véran : Plus haut village d’Europe à 2040 mètres d’altitude, ce titre ne porte pas seulement sur l’altitude à proprement parler ( Val Thorens, située à 2 300 mètres est probablement la localité la pus élevée des Alpes habitée toute l’année ) mais surtout sur la relation entre l’altitude et la culture du seigle, servant à faire le pain. Dans l’esprit des anciens, Saint Véran est le plus haut village où se mange le pain fait avec les céréales cultivées dans les champs alentours et Saint Véran doit beaucoup de sa notoriété à ce classement. Des maisons face et aux pieds des montagnes, quelques commerces… Ce village est incontournable et très fréquenté des touristes ( il y a des parkings partout à l’entrée du village ) mais je suis restée sur ma fin après cette balade. Si j’ai regretté le manque d’authenticité en flânant parmi les rues ( je n’arrive pas à croire que des gens habitent encore là-bas ), j’ai ADORÉ le Musée du Soum, bâtisse typique de l’époque datant de 1641 dédiée à la vie des villageois d’autrefois. Pas de photos ou vidéos à l’intérieur mais ces 45 min de découverte ont satisfait 100% des membres de la famille. A 5€ l’entrée, aucune raison de passer à coté de ce petit Musée. 

Fort Queyras : Dans un autre style sur la commune de Château-Vieille-Ville, nous avons visité cet ancien château fort de la seconde moitié du 13 ème siècle remanié à la fin du 17 ème siècle par Vauban pour le rendre inviolable. Prison, Cachot, Chambres, Salle d’eau, latrines… Il a fallu 1 heure pour faire le tour de ce monument historique dont la visite est interactive grâce aux multiples panneaux explicatifs. 10€ l’entrée.

5 Randonnées dans le Queyras

1/ En famille, avec des petits et même des poussettes, je vous recommande les bords du Guil, un affluent de la Durance où se pratiquent les sports d’eau vive.  Peu de dénivelé, des sous bois et quelques vues… Rafraichissant en plein été ! Depuis Abriès, vous pourrez relier très facilement Ristolas qui se situe à moins de 4Km.

2/ Pour prendre de la hauteur sans non plus randonner tout la journée, je vous recommande la Chapelle-Notre-Dame-Des-Sept-douleurs, juste au dessus du village. Reconnaissable par son chemin de croix, vous apercevrez de nombreux randonneurs l’emprunter car c’est un tronçon du célèbre GR58, le fameux chemin qui fait le tour du Queyras. Il y a des bancs, une table de pique nique près de la chapelle et un grand champ si vous continuez un petit peu le chemin. La vue sur Abriès est superbe pour un dénivelé raisonnable ( moins de 200D+ )

3/ Lac Ste Anne, lac Miroir et Cascade de la Pisse: Au départ de Ceillac, la découverte de ces lacs est INCONTOURNABLE. Pour diminuer le dénivelé et ne pas épuiser les moins sportifs, vous pouvez garer votre voiture au Parking du fond de Chaurionde et en laisser une autre au pied du Mézelet où vous arriverez, coupant une longue partie en sous-bois. La montée régulière en haute saison ressemble à une autoroute du randonneur très empruntée mais vu la beauté des paysages, on comprend très bien pourquoi… Pique-nique bronzette à 2415m au Lac de Ste Anne de très grande qualité ! Par contre, j’ai été un peu déçue par la Cascade de la Pisse ( bien en dessous de mon top 5 cascades ), qu’on aperçoit depuis la route. Comptez 12km/ 570d+ et 760D- avec ma technique des voitures dispersées.

4/ Crêtes de Gilly et Peyra Plata : En version soft depuis le haut du télésiège de Gilly, en version piquante depuis Abriès… J’ai adoré la partie en crête de cette randonnée ! Une vue à 360 degrés qui permet d’admirer notamment le Mont Viso et d’autres sommets, un sentier aérien sur plus de 2km avant de redescendre sur la Monta ( et retour via Ristolas)… 21,5KM/1172D+ pour cette boucle de toute beauté ! ( itinéraire Strava avec GPX disponible depuis mon compte )

5/ Lacs Malrif, Pic Malrif, Grand Glaiza : Si vous aimez les challenges et souhaitez vous confronter à vos limites, direction le Grand Glaiza, 4 ème sommet du Queyras du haut de ses 3293m d’altitude. On attaque depuis Abriès par le Chemin de Croix de la Chapelle-Notre-Dame-Des-Sept-douleurs, on recharge ( déjà ) les gourdes au hameau de Malrif ( 1882m ) et on continue la longue montée régulière jusqu’au Grand Laus, l’un des Lacs du Malrif ( à 2580m ). Endroit idéal pour pique-niquer, c’est la bifurcation pour se rendre à Aiguilles ou emprunter le sentier pour se rendre au Lac Mézan ou le Petit Laus. Si vous continuez vers le Col Malrif, je vous conseille de bien reprendre votre souffle car vous n’êtes pas encore arrivés ! À partir de là, l’environnement se fait maintenant plus minéral ; la montée jusqu’au Pic Malrif ( 2906m ) pique les cuisses mais la récompense est la vue à 360 degrés. J’aurais pu me contenter de cette vue car le dénivelé accumulé était bien important mais je me suis laissée tenter par le Grand Glaiza qui apparaissait au loin. A partir de là, vous rencontrerez quelques passages vertigineux sur le sentier en crêtes ( non banalisé ) mais pas de difficulté technique particulière. Evidemment pour une randonnée à cette altitude, une très bonne condition physique est indispensable, encore plus au regard des 27km/1900D+… Plus d’informations pour préparer votre randonnée ici avec des départs proposés plus haut pour diminuer le dénivelé.

Après l’effort, le réconfort

Les yog’ice : Un mix de yaourt mixé avec des fruits rouges à la turbine servi comme une glace italienne, une addiction rafraichissante moins sucrée qu’une glace servie 4,5€ dans l’un des bars de la rue principale d’Abriès

La Tarte Queyrassine made in Abriès : 6,8€ le goûter à partager… Je dis oui ! En version myrtilles pour moi, je vous recommande vivement tous les gâteaux de cette pâtisserie située à l’entrée d’Abriès.

La Fenière : On mourrait d’envie de manger une pizza en famille après une randonnée mais impossible de trouver une table pour 8 à la dernière minute et nous avons atterri par hasard sans consulter Trip Advisor ou les avis Google à La Fenière. Entre 7,2€ et 7,6€ la pizza sur place… Des prix très bas et attractifs qui s’expliquent peut-être par le fait que ce couple qui tient le restaurant depuis 34 ans… Les congèle ( ils l’ont dit à la table d’à coté ). Je vous partage l’adresse de l’endroit où j’ai sûrement mangé la pire pizza de ma vie mais j’aurais pu éviter le désastre en lisant les avis des internautes qui saluent néanmoins la cuisine des spécialités terroir. Restaurant familial pour les petits budgets qui ne mangent pas de pizzas.

La Grolle : Rares sont les restaurants d’altitude avec une cuisine fraiche et gourmande à des prix corrects mais la Grolle réunit toutes les qualités selon ma mère qui a déjeuné là-bas en se promenant en haut du télésiège du Gilly. Accueil et service impeccable ( souriant sous le masque ), menu proposant des alternatives végétariennes et vegan, mama s’est tellement régalée qu’elle m’a envoyée des photos et insisté pour que la Grolle fasse partie de cette sélection. 

La Maison de l’artisanat : Si vous cherchez à acheter ou ramener des produits locaux, direction Château-Vieille-Ville. Croquettes des Alpes fabriquées sur place, Liqueurs et sirops… Confitures, pâtes à tartiner, fromages, boissons… Vous trouverez tous les produits typiques du Queyras à des prix très corrects dans ce magasin aussi grand qu’un supermarché. Plus d’infos ici.

Le marché d’Abriès : Tous les mercredis, les producteurs et artisans investissent les quelques rues de la ville pour proposer leurs produits. Sympa d’aller à leur rencontre et acheter directement du miel, du fromage et privilégier la vente directe pour les fruits et les légumes.

À retenir…

Le Queyras n’est pas l’endroit le mieux desservi des Alpes mais il est possible de s’y rendre en train ou sans voiture avec les lignes de bus. Abriès étant loin de Lyon ( Comptez 7h un samedi noir de monde sur la route des vacances ou 4h30/5H en tempos normal), il s’agit d’une destination où passer des vacances plutôt qu’un week-end. Même si quelques animations non sportives sont proposées par l’office du tourisme, elles sont peu nombreuses alors je recommande un séjour à Abriès pour les boulimiques de randonnées comme le secteur s’y prête très bien. N’oubliez pas non plus de tester leurs spécialités délicieuses 😉

Instagram
Facebook
Facebook
TWITTER
PINTEREST

One thought on “Une semaine à Abriès pour découvrir le Queyras

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur Facebook…

Ecris-moi !

[recaptcha size:compact]