Un été à 100 à l’heure à l’Alpe d’Huez

Cap sur l’Alpe d’huez ( à 59km de Grenoble, 2h de Lyon ) située à 1860m d’altitude dans le massif des Grandes Rousses au dessus de l’Oisans. N’ayant jamais visité la station auparavant, je vous partage mes découvertes après 5 jours hyperactifs.

Station de sports d’hiver incontournable aux pistes pour débutants et skieurs expérimentés, lieu du Festival international du Film de Comédie,  temple de la musique électro en 2019 avec l’édition winter de Tomorrowland, plus ancienne arrivée en altitude du Tour de France en 1952, organisateur d’un triathlon très côté… L’Alpe d’Huez n’arrête jamais et je ne savais pas quoi m’attendre en débarquant là-bas en plein été. Vous allez vite comprendre en lisant cet article qu’un week-end ne suffira pas pour faire connaître tous les spots et tester toutes ces activités… Voici la sélection de ce que j’ai aimé…

Les randonnées, escapades nature autour de l’Alpe d’Huez

1/ La Ronde des Lacs : Aucune difficulté technique pour cette randonnée familiale à moduler à la carte selon la forme et l’envie du jour. Lac Besson, Lac Noir, Lac Carrelet…  Si vous décidez de tous les voir, comptez 10km et 2H30 de marche sans beaucoup de dénivelé et vous pouvez vous garer au Chalet Besson où j’ai d’ailleurs déjeuné ( on en reparle plus bas ). Pas moyen de se perdre avec le chemin balisé, les vues sont nombreuses et les endroits pour pique niquer avec vue sur les montagnes tout autour de vous ne manquent pas. Un must, j’ai adoré ! Attention, pas de baignade possible. Topo détaillé ici 

2/ Lac Blanc et Lacs Supérieurs : Vous pouvez démarrer depuis la station de l’Alpe d’Huez à 1860m si vous êtes en forme ou emprunter les remontées mécaniques en mode piéton pour démarrer depuis 2700m. Le Lac Blanc (2800m ) se situe au pied du Pic blanc ( 3300m ) auquel il avait initialement donné son nom ( « Pic du Lac Blanc ») avant que l’usage ne le raccourcisse. On découvre grâce aux panneaux l’histoire du Glacier de Sarenne et un petit jardin botanique où la flore s’est développée depuis le recul de celui-ci. De nombreux itinéraires sont possibles pour prolonger la balade et découvrir des lacs issus du creusement glaciaire. 7km/200D+ en 2h30 selon ce topo . Les plus motivés peuvent redescendre par la Ronde des Lacs décrite au dessus pour péter le compteur des lacs ! 

3/ Gorges de Sarenne au départ de Huez : Les jours les plus chauds, c’est la balade fraicheur à privilégier ! Je vous conseille de prendre les œufs du télévillage pour rejoindre le charmant village de Huez plus bas et suivre les panneaux jaunes qui vous emmènent naturellement au début du sentier. Il y a un seul sentier possible le long des Gorges de Sarenne alors pour les fâchés avec l’orientation, c’est plutôt rassurant de savoir qu’on ne peut pas se perdre. La nature est luxuriante, l’ombre des sous bois rafraichissante et l’inclination de la pente est très douce pour les débutants ( coin idéal pour courir ou faire du vtt ). Ne manquez pas de faire une pause au Moulin de Sarenne qui date du moyen-âge ( vestiges du XIII ème siècle ! ) et poussez la marche jusqu’à le Gua par le jardin botanique ( il est au pied de la via ferrata ). En cas de soif ou petite faim, n’hésitez pas à vous arrêter dans l’un des transats au bord de l’eau de l’auberge de la Combe Haute avant de faire demi tour et revenir sur vos pas pour un total de 2h15 de balade. 

4/ Lac de lauvitel : On s’éloigne de l’Alpe d’Huez sans partir trop loin ( 40 min de voiture ) direction le plus grand lac d’altitude des Ecrins au dessus de Bourg d’Oisans. Au départ du très village de Danchère ( parkings aménagé et toilettes ), on suit les panneaux et marquages très nombreux pour s’élever à 1530m d’atitude après 1h45 de montée ( par La Rousse ). Pas de grande difficulté si on s’accorde des pauses, c’est pourquoi les touristes en plein été sont très très nombreux à vouloir le découvrir. Pause pique-nique obligatoire au bord de cette retenue vieille de 4000 ans et redescente par un autre itinéraire possible ( par les Selles ). À la fin de ces 6km/560D+ en 3h15 de randonnée ( selon visorando ), vous avez bien mérité un petit apéro dans le jardin du Lauvitel Lodge. On m’a soufflé à l’oreille que le cheesecake aux myrtilles était délicieux. On peut apparemment y dormir et franchement, ça donne envie d’y revenir !

Pour plus d’itinéraires de randonnées à l’Alpe d’Huez et aux alentours, pensez à récupérer les brochures à l’office du tourisme ou acheter les guides de randonnées mis en vente ( 6€ de mémoire ). Le site de l’oisans est une vraie mine d’inspiration, l’application mobile « Rando Ecrins » peut également vous aider à préparer votre séjour et si vous êtes coureuse ou coureur, le top c’est de consulter Station de Trail qui met à disposition des amateurs de trail des parcours à travers Huez depuis 4 bases d’accueil en Oisans ( Villard-Reculas, Les 2 Alpes, Vaujany et Auris-en-Oisans). Je n’ai testé aucun de ces parcours mais je suis familière de l’application en Chartreuse notamment.

Sensations fortes à l’Alpe d’Huez

Via ferrata de Pierre Ronde : Le site est libre d’accès à tous gratuitement mais moi qui suis débutante je ne me vois pas du tout me lancer sur ce type d’activité en solo ! Il existe 3 sites où pratiquer autour de l’Alpe d’Huez : St Christophe d’Oisans, Vaujany et celui de Pierre Ronde, dans les Gorges de Sarenne où je m’étais promenée dans la matinée. Deux parcours sont possibles : initiation ( 2 à 3h ) ou mode sportif ( 2h à 3h ). Cette activité étant très populaire en pleine saison, pensez à réserver si vous avez besoin comme moi d’un accompagnement avec un moniteur diplômé. 65€ en formule collective, 220€ pour une prestation sur mesure ( de 1 à 3 personnes ) , ces tarifs incluent la location du matériel. Matthieu Portefaix qui travaille au bureau des guides de l’Alpe d’Huez  est la personne parfaite si vous débutez : patient, bienveillant… Ces conseils m’ont beaucoup aidée pour surmonter mon appréhension.

La via ferrata se pratique à partir de 10/12 ans selon lui mais pour partager cette activité avec des enfants, il conseille le site très ludique de Vaujany près de la cascade de la Fare car il y a des ponts de singe et l’itinéraire ressemble moins à de l’escalade que la paroi très haute de Pierre Ronde. Je ne suis pas experte en via ferrata alors n’hésitez pas à vous renseigner avant de vous lancer bien sûr. 

Échappée électrique by night : J’avais déjà testé le VAE ( vélo à assistance électrique ) mais là j’ai ADORÉ rejoindre Pierre le moniteur à 18h pour cette sortie découverte pleine de surprises… On récupère d’abord un vélo à la boutique Sarenne Sports et c’est parti pour un tour sur les pistes ! L’Alpe d’Huez possède un bike park très réputé et Pierre m’a entrainé sur quelques virages de descente ( sur des mini morceaux de piste verte hein, pas plus dur car j’étais à mon maximum hahaha ) pour découvrir cette discipline. L’heure du rendez-vous de cette « échappée electrique » est idéale car les couleurs sur les massifs qui nous entourent sont sublimes peu de temps avant la nuit. En plus de pouvoir bénéficier de presque toute sa journée pour d’autres activités, découvrir les montagnes quand les remontées mécaniques sont fermées et les randonneurs partis donne une sensation de liberté immense. 

Pas très à l’aise par manque d’expérience, je profite pourtant de cette sortie qui nous conduit à La Cabane, chalet d’altitude perché à 2000m d’altitude. Une assiette de tapas, 1 boisson incluse, un coucher de soleil magnifique… Et on redescend tranquillement vers Sarenne Sport et l’Alpe d’Huez vers 21h. La location d’un VAE coûte 65€ la demi journée ou 85€ la journée totale et cette activité très complète ( moniteur + prêt du vélo + soirée tapas à la Cabane ) coûte 65€… Un vrai bon plan selon moi ! 

Pour participer à un stage ou bénéficier d’un encadrement professionnel : rdv ici.

Saut en Parapente : La magie d’un vol en parapente est une expérience magique et voler au dessus de l’Alpe d’Huez avant d’atterrir à Bourg d’Oisans est unique ! J’avais déjà vécu un vol bien différent à l’hiver 2015 à Verbier ( en Suisse ) et même s’il ne s’était pas très bien déroulé ( problème au décollage ), je n’appréhendais pas du tout car je sais que la sécurité est la priorité de AkèneFly. J’ai survolé les villages autour de l’Alpe d’Huez, adoré me faufiler au milieu des Gorges de Sarenne et l’atterrissage s’est fait tout en douceur après 20 min de vol ( Comptez 1H15 de temps de prise en charge totale ). Si vous êtes peu à l’aise dans les airs le moniteur qui vole en duo avec vous y va mollo mais si vous êtes accroc à l’adrénaline… Loopings et prises de commande parfois possible ! On m’avait donné la carte SD des vidéos + photos de mon vol mais devinez quoi… Je ne trouve plus la carte ahhhh !! À partir de 90€ le vol.

Luge d’été : Oui, j’aime les activités à destination des enfants et j’ai testé plusieurs fois les luges d’été des stations où je me suis rendue ( Les Menuires en duo avec ma mère par exemple ) alors dès le premier jour j’ai foncé à celle de l’Alpe d’huez ! Gros succès pour cette descente à 7€ le passsage car l’attente peut être très longue en fin de journée. Les enfants adorent et moi… J’ai réussi à avoir peur des sensations dans les virages olalala.

Participer à une marche en compétition : le challenge Cécile Narcy

Le challenge Cécile Narcy classe les coureurs qui ont franchi la ligne d’arrivée des quatre courses organisées par l’association sportive Alpe d’Huez 21. Alpe Express, Grimpée du Signal, Pic de l’Alpe… et l’Alpe 21, la course à laquelle j’ai participé en mode marche, une première pour moi. 

36 ème édition de cette montée sèche de 13,6km/ 1110D+ sur les 21 virages mythiques qui mènent à l’Alpe d’huez, rendus célèbres par le Tour de France. Selon la légende, les virages de l’Alpe d’Huez étaient numérotés pour servir de repère aux chasse-neige et leur permettre de savoir où ils se situaient dans la montée vers la station. Aujourd’hui, chacun d’entre eux porte le nom d’au moins un cycliste qui a gagné cette étape de légende. Pourtant, pas de vélo pour moi, pas de course à pied non plus mais une belle randonnée 100% bitume de 2h12 depuis Bourg d’Oisans jusqu’à l’Alpe d’Huez.

Qui dit classement dit compétition et j’ai adoré me prendre au jeu inédit d’enchainer les lacets le plus vite possible. Partie pour apprécier les paysages qui jalonnent le parcours, j’ai finalement accroché le peloton de la motivation ! L’exercice de marche en montée est loin d’être banal ( encore plus avec les effets de l’altitude ) mais au moins je suis arrivée plus fraiche à l’arrivée que les coureurs qui avaient tout donné en pleine chaleur. J’ai adoré l’Alpe 21 pour sa bonne ambiance, les encouragements nombreux des personnes en voiture ( la route reste ouverte ) et son profil sans descente très très original.

L’Alpe d’Huez pour les moins sportifs

La station plait énormément aux hyperactifs qui ne manquent pas d’endroits pour s’entrainer (nage, vélo, course et plus encore ! ) mais si vous partez en famille ou entre amis et ne partagez pas tous ce besoin de vous dépenser ou alors si vous profitez des vacances pour vous reposer, l’Alpe d’Huez ne vous oublie pas.

La piscine découverte de l’Alpe d’Huez : Je ne vous parle pas d’une piscine où préparer un ironman ou d’un bassin où prendre des cours d’aquagym… Non non, je vous recommande seulement l’endroit parfait où se rafraichir les jours de grosse chaleur dans la station surnommée « l’île au soleil » car elle est souvent entourée d’un mer de nuages et bénéfice d’un ensoleillement maximum ( 300 jours par an ). À partir de 4,5€ l’entrée en heures creuses.

Le forfait piéton : Tous les plus beaux spots accessibles sans le moindre effort, c’est possible pour les piétons et VTTistes qui souhaitent découvrir le domaine. À 18,5€ le pass journalier par adulte ( 15,5€ pour les 5-12 ans ) , je trouve le tarif ultra raisonnable quand tu sais qu’il inclue sans supplément le Pic de l’Alpe à 3330m.  

Je m’explique à propos de mon enthousiasme : ce n’est pas comparable mais le seul sommet au panorama à 360 degrés que je connaisse accessible en remontées mécaniques c’est l’Aiguille du Midi à Chamonix dont l’aller-retour fait 65€ non inclus dans un forfait ( ok c’est plus haut en altitude et il y a des installations spécifiques ). Ici, on parle d’un panorama classé 3 étoiles au Guide Michelin Vert depuis lequel on aperçoit 1/5 de la France par temps clair. Les tables d’orientation vous aideront à identifier les sommets que vous apercevrez et si vous aimez les sports à sensations, montez votre vélo pour redescendre par la célèbre piste noire de la mégavalanche ( Plutôt mourir pour ma part ). Ce que j’ai apprécié également pour monter au Pic Blanc, c’est la relative stabilité du télécabine car moi qui ne suis pas très à l’aise avec ça, j’ai été rassurée comme ça balançait peu dans le vide. 

Le village de Huez : Avec votre forfait piéton, grimpez dans les œufs du télévillage pour descendre à Huez, le village historique où vivaient en hiver les villageois d’autrefois ( ils passsaient l’été dans les pâturages avec leurs troupeaux là où se trouve la station de l’Alpe d’Huez aujourd’hui ). Flânez, perdez vous volontairement dans les ruelles charmantes de ce village paisible. L’architecture est plus préservée que dans la station très moderne du dessus.

La découverte des alpages de l’Alpe d’Huez : Une fois de plus, j’ai assisté avec plaisir à l’une des animations proposées dans le programme des animations de l’office du tourisme. Visite des alpages, découverte de la bergerie de l’Alpe d’huez, immersion instructive dans la vie paysanne d’autrefois et sa transformation d’aujourd’hui… Une visite gratuite de 2H30 qui soulève des problématiques importantes à propos de la place de l’agriculture dans notre monde d’aujourd’hui ( peut-être un peu long pour des enfants ) et se termine par une dégustation de fromages de l’Oisans ! 

Les animations : je vous ai partagé ma visite des alpages mais en haute saison, d’autres animations gratuites ou payantes peuvent correspondre à vos goûts. Culture, jeux, pique-niques, expos, marchés… N’hésitez pas à consulter le programme riche en activités diversifiées.

Activités de repli les jours de mauvais temps : C’est génial de savoir que son week-end/semaine de vacances ne sera pas totalement foutu(e) en l’air si la pluie est de la partie. En effet, le palais des sports abrite un mur d’escalade, un cinéma, un mini-golf, piscine couverte, une bibilothèque… De vrais plans de secours au cas où ! 

Où manger dans l’Alpe d’Huez

Chalet du Lac Besson : Restaurant d’altitude près du Lac Besson, l’emplacement est idéal même si sa terrasse n’a pas la vue sur le lac. Ici on déguste des spécialités à base de fromage mais on vient surtout pour les viandes cuites au feu de bois. Attention aux prix des desserts un peu élevés.

 Auberge de la Combe Sarenne : Ce spot perdu au milieu des Gorges de Sarenne est un vrai havre de paix. Chalet en bois où on se projette, terrasse hyper sympa au bord de l’eau, hamac où s’allonger… J’ai adoré l’endroit au détail près que la cuisine n’est pas dingue . Aïe aïe aïe le lieu est tellement mignon que j’imaginais sûrement avec trop d’attente de me régaler. L’assiette montagnarde est servie avec des frites surgelées, ma salade était très fade, la café gourmand et les profiteroles étaient acceptables… Bref je veux pas épiloguer car les prix ne sont pas inabordables mais je recommande plutôt d’y faire un stop à l’heure du goûter. Tout n’est pas négatif car le service est efficace en restant sympathique et niveau plat, le burger est une vraie réussite ! 

Baan Thai : Cantine thaïlandaise proposant des plats à emporter, la note reste raisonnable même en commandant 1 entrée + 1 plat. Gros coup de cœur pour le rouleau de printemps à 3€. 

L’Aqua, la buvette de la piscine : Super adresse conseillée par les locaux ! Ambiance vacances en terrasse avec la vue sur le bassin, le menu est très varié et plutôt original. Tartines copieuses façon brushettas, bo bun délicieux, burgers et même sushis… On pardonne franchement les frites surgelées quand la belle assiette coûte 8,5€ ! Très très bon plan à l’heure du déjeuner en plein centre 

Le Trapeur : Les burgers les plus célèbres de l’Alpe d’Huez se trouvent là bas ! Proche du rond-point des pistes, c’est le rendez-vous des VTTistes et cyclistes en hypoglycémie après de grosses sorties ! Du burger simple au triple steak, le gras déborde et on adore ça ! Testé et archi validé sans avoir fait un seul kilomètre de vélo ce jour là ;). Pensez vraiment à réserver ou pensez à commander.

La Cabane : Chalet d’altitude perché à 2000m d’altitude, vous pouvez y déjeunez ou profiter de l’agréable terrasse en journée et une fois par semaine en haute saison c’est happy hour, apéro, tapas dans l’adresse la plus stylée de l’Alpe ( personne n’était en tenue de sport ce samedi soir et c’est assez rare pour être souligné hahaha ). Les soirées sont confidentielles tout en étant très courues, la cabane communique à propos de ces rendez-vous via ses réseaux sociaux.  Si vous vous inscrivez à « l’Echappée electrique by night », c’est là-bas où vous vous arrêterez.

Ma tarte aux myrtilles préférée de l’Alpe d’Huez : J’ai testé les tartes du Chalet du Lac Besson, le format mini dans le café gourmand de l’Auberge de la Combe Haute mais celle qui remporte les suffrages selon moi est celle de la Pâtisserie Janin, adresse gourmande incontournable. Fond de tarte craquant, myrtille acidulée… Le fruit, et puis c’est presque tout pour cette tarte même si je préfère quand les goûts sont plus doux au palais.

La spécialité de la Pâtisserie Janin et son salon de thé juste à coté de la boutique, c’est le « délice de nos montagnes »

Se loger à l’Alpe d’Huez

Je logeais dans un appartement en rez de jardin idéalement situé à 100m du centre. Deux chambres, cuisine équipée, entièrement rénové… J’ai adoré le bâtiment au look de gros chalet et cette terrasse avec transats qui coupe tout de suite de l’agitation de la station pour se reposer entre deux activités. 

Pour louer l’appart que gère Pauline, plus d’infos ici 

L’Alpe d’Huez : Top ou Flop ?

Après cette encyclopédie dédiée à la l’Alpe d’Huez, si vous vous demandez encore quel est mon avis final à propos de cette station je crois que la question elle est vite répondue ( les nerfs lâchent, voilà que je dépasse les 3200 mots alors mon langage est de moins en moins sérieux ) .

Même si l’Alpe d’Huez s’adresse en premier aux sportifs, je crois que les touristes peu familiers des montagnes y passeront du bon temps. Si j’adore habituellement le charme des villages d’altitude ( coup de cœur pour ma précédente destination très différente dans le Queyras ), je dois avouer que la multitude d’activités proposées donne des points à l’Alpe d’Huez excusant ce béton trop présent partout. Je crois que j’aurais pu rester deux semaines là haut en testant une activité différente chaque jour !

Je remercie d’ailleurs Céline et Laura du service presse qui m’ont concoctée ce programme aux petits oignons et rendu ce séjour intense si agréable !

Instagram
Facebook
Facebook
TWITTER
PINTEREST

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur Facebook…

Ecris-moi !

[recaptcha size:compact]