Tour du Mont-Blanc : Jour 4

JOUR 4 : « Refuge Monte-Bianco, Col de Chécrouit, Dolonne, Courmayeur, Refuge Bertone »

Le programme est relativement light, l’occasion de trainer un peu et ralentir le rythme, je me sens enfin mieux et ma santé revient. J’étudie minutieusement le programme du jour sur mon topoguide, je remplis mes gourdes, je regarde une dernière fois l’hébergement où j’ai passé la nuit et c’est parti.

Je remonte sur le sentier officiel vu que le Refuge Monte-Bianco est hors GR et j’attaque par une descente archi raide pas très belle jusqu’à Courmayeur. Entre pistes de ski et poteaux, remontées mécaniques abandonnées, cette première partie flingue les genoux et me déçoit beaucoup. Je passe par la mini ville de Dolonne bien plus charmante et je m’engouffre enfin dans Courmayeur vers 11h30.

Cette ville me rappelle trop le quotidien, la circulation automobile, les grands magasins, les immeubles… j’étais mieux dans mes montagnes, je ne suis pas fan. Je viens pour marcher, respirer, souffler et ici, je ne me sens pas vraiment dépaysée…

Des vitrines aguicheuses, des panneaux publicitaires partout, des touristes bien habillés plutôt chics, je ne me sens pas à ma place même si je tombe sur des adresses italiennes qui donnent envie de découvrir leurs bons produits.

Un stop rapide pour déjeuner dans un café où la déception continue en m’offrant une pizzedine fadasse pour recharger les batteries. Je me pose seulement car j’ai le temps mais vraiment pas par choix car je me languis de remonter et prendre de l’altitude.

Courmayeur porte les traces du passage récent de l’UTMB quelques jours auparavant. Une arche, des marquages de trail alors même si je suis loin de rêver un jour y participer, j’ai l’impression de marcher en terre sainte et j’imagine très bien Killian Jornet et ses petits copains passer à toute allure ici.

13h, je décolle et j’entame un peu angoissée une longue montée jusqu’au refuge Bertone.

J’ai tellement subi les jours précédents que j’appréhende les kilomètres qui arrivent. Et pourtant, contre toute attente je revis, enfin une montée qui me semble facile ! Pas de pause sinon pour boire de l’eau et réclamer une photo et ce jour 4 est déjà fini ! 11,9km, 1153D+, presque autant de dénivelé que la veille et pourtant le ressenti n’est pas le même.

 

15H seulement et j’ai déjà enfilé mes crocs prêtées par le gite, ça fait du bien de se poser face à une vue magnifique. Le soleil est encore très haut, en t-shirt et tenue légère même à 1991M. Je souffle, j’admire et là débarque une asiatique qui me demande une photo, le début de mes aventures en duo avec Kuom démarreront ici en Italie 😉

 

Une table dressée à 19H30 avec 7 autres voyageurs solos, une bonne ambiance dans toutes les langues entre espagnols, allemands, anglais et sud coréenne, la gastronomie italienne ici me déçoit, ce sera le refuge où je mangerai d’ailleurs le plus mal pour la petite histoire.

Personne ne tarde à aller se coucher, moi la première car j’ai une longue étape le lendemain comme je l’ai vu en préparant mon étape… J’apprends de mes erreurs et si j’étais crevée des nuits précédentes, là je m’endors de force vers 21H30 car il est impératif de récupérer et chaque heure de sommeil supplémentaire m’aidera à avancer.

Itinéraire de mon jour 4 sur Srava : 11KM, 1153D+

Le Refuge Bertone : infos ici

Lire le Jour 3 ici et aller directement au Jour 5 ici

Instagram
Facebook
Facebook
TWITTER
PINTEREST

Related Post

One thought on “Tour du Mont-Blanc : Jour 4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur Facebook…

Ecris-moi !