Le GR7 : Monts et volcans d’Ardèche

Long de 1470km, le GR7 est un grand classique de la randonnée française. Suivant la ligne du partage des eaux, sa traversée dans le Massif Central est totalement inédite. Direction l’Ardèche pour le découvrir.

Le GR7 n’est pas un sentier comme les autres. Démarrant dans les Vosges, il chemine jusqu’aux Pyrénées selon une diagonale nord-est / sud-ouest en passant par des endroits que je connais bien ( le Beaujolais, le Pilat ) et récemment, la partie dans le Massif Central a été remise au goût du jour.

La traversée du Massif Central par le GR7 se situe entre Mâcon en Saône et Loire et Castelnaudary dans l’Aude… 813 kilomètres plus loin. Pour ce tronçon du GR7, 40 jours de marche seront nécessaires.

Comme moi, vous pouvez choisir de découvrir le GR7 en petits bouts comme ici du village de Fay-sur-Lignon à La Bastide-Puylaurent en 4 jours. Comptez des étapes entre 19km et 32km avec un dénivelé plutôt raisonnable.

4 jours sur le GR7 entre Fay-sur-Lignon et La Bastide-PuyLaurent

Cette itinérance m’a beaucoup plu car on traverse des paysages très divers ( départ en haute-Loire, étapes en Ardèche et finish en Lozère ! ), on alterne entre les sucs, des monts et quelques passages montagneux ( superbe jour 4 en crête en direction du Sommet des 3 seigneurs ) , tout est agréable et roulant ( pas de passages techniques )… Et la fréquentation en touristes est très basse !

En effet, les randonneurs se ruent ( à juste titre ! ) sur les chemins de Stevenson ou la Régordane dans le secteur, se pressent autour des Volcans d’Auvergne ( mon article ici ) mais en Ardèche, je trouve que la randonnée est sous côtée ( j’en avais fait l’expérience du côté « secret » de l’Ardèche et je vous racontais tout dans cet article ) .

Le topoguide publié par la Fédération de randonnée est tout récent, la promotion du GR7 reste encore confidentielle alors c’est peut-être le moment de programmer votre micro-aventure.

Jour 1: De Fay-sur-Lignon à La Maison forestière du Mézenc, les Estables

Ce village de montagne sera votre dernier contact avec la « civilisation » durant 4 jours. Ici vous retrouverez un bar, des commerces, une pharmacie… Un point de départ aux portes du domaine nordique du Mézenc dans le Pays du Velay.

La nature est toute proche, le balisage ultra présent… La liberté nous gagne très vite. Du vert, des sentiers agréables, des montées pas très brutes… Pique-nique en haut du Mont Signon ( 1455m d’latitude ), un spot qui offre une très belle vue dès le début. Le sentier alterne montées et descentes jusqu’au pied du Mont Mézenc ( 1753m d’altitude ) mais comme il faut en garder sous le pied après la première journée, nous ne faisons pas l’aller-retour jusqu’au sommet depuis la Croix de Peccata… Tant pis !

Sur la route et sans détour, nous nous sommes arrêtés… Au Musée du Fin gras sur la route à Chaudeyrolles !

19km/ 800D+… Une belle première journée qui s’achève à l’excellentissime Maison forestière où on mange et dort super bien. Le chef a été formé chez les plus grands et le diner proposé lors de l’étape fut INCROYABLE. Je ne vous parle même pas du petit déjeuner grand luxe… Un must !

Jour 2: Les Estables, Mont Gerbier de Jonc, lac Ferrand

Longue, très longue étape aujourd’hui… Alors partez tôt ! Pas de grande difficulté sinon la longueur de la journée et l’ascension du Mont Gerbier de Jonc ( 1551m d’altitude ) qui se trouve hors du GR7 en option.

au sommet du Mont gerbier de Jonc

Enorme coup de coeur pour le Cirque des Boutières admiré dès le début et ses sublimes falaises qui laissent découvrir un panorama exceptionnel jusqu’à la Chaine des Alpes. Une table d’orientation vous en apprendra plus sur ce que vous avez sous les yeux. L’étape continue tranquillement jusqu’au Mont Gerbier de Jonc ( avec des montées/ descentes successives ) . L’aller retour est court ( 1km/ 140d+ ) mais intense ! Si votre énergie est déjà un peu faible, zappez cette variante car la journée est loin d’être finie. On ne dirait pas comme ça depuis l’auberge au pied du Mont mais l’ascension est bien raide et technique avec quelques passages exposés… mais la descente est encore pire ( passages avec de cordes pour vous aider ).

Le panorama a 360 degrés est merveilleux et permet même de voir le Mont Blanc par temps dégagé ! Ne perdez plus de temps et continuez désormais votre étape pour ne pas arriver trop tard. Lors des 4,5Km de bitume après le Mont gerbier de Jonc, vous passerez à proximité des Sources de la Loire, traverserez le village abandonné de Sagnes-et-Goudoulet ( je rêvais tellement de manger une glace…), alternerez forêts et prairies… Puis coup de bambou sur la tête dans notre cas car notre auberge était à 1200 mètres de la fin du tracé GPX.

32km/750D+… Une journée qui met à rude épreuve les facultés d’endurance.

Nuit 2 très atypique chez Loïc et Amandine à l’Auberge Rousset le Lac… Un endroit resté dans son jus au confort rustique dans lequel on s’est pourtant sentis très bien grâce à nos hôtes. Pas beaucoup de réseau, peu de vue autour de l’auberge ( elle se situe en bord de route )… Très dépaysant. Repas simple et hautement qualitatif à partir des produits du jardin, pain fait maison et le lait de leurs brebis !

Jour 3: Lac Ferrand, Col du Pendu, Col du Bez

C’est l’étape la moins « impressionnante » du parcours. Comme c’est le cas sur de nombreux GR effectués 100% en marchant, on se tape pas mal de kilomètres sur bitume mais ce n’est jamais désagréable. En effet, ce GR7 est encore oublié des randonneurs et nous n’en croisons aucun. Petites routes, chemins forestiers, on avance très facilement. La vue sur les Monts d’Ardèche et le Mont Tanargue est très très belle. Pause glacée au Col de la Chavade et c’est reparti pour le Col du Bez dont l’arrivée depuis le Col du pendu est superbe !

Encore une belle étape de 24km/550D+

Pour l’Auberge au Col du Bez, malgré l’accueil très froid ( on a l’impression de les déranger ) on dîne très très bien mais le petit déjeuner est loin d’être fabuleux. Un petit pain industriel par personne avant d’aller marcher… Peut être pas assez copieux !

Jour 4: Direction la Bastide-Puylaurent

Cette étape vous offrira pas mal de surprises. Le départ en montée est un peu rude mais les magnifiques points de vue sur les monts d’Ardèche, montagne de la borne et Cévennes valent ces efforts ! Ne manquez pas l’étonnante oeuvre d’art de Gloria Friedmann ( un phare de 7M) avant de continuer par les crêtes. Pause photo au sommet des Trois Seigneurs et let’s go pour la dernière partie de l’étape qui croise le célèbre Chemin de Stevenson ( GR70 ) en passant par Notre Dame des Neiges.

17km/500D+ plus tard, dernier repas aux Genêts, achats de souvenirs dans la petite ville ET C’EST FINI !

Pour se faciliter la vie : La malle Postale

Une fois n’est pas coutume, nous nous sommes « débarassés » des bagages à La Malle Postale qui les transportait chaque jour entre les hébergements. Ce service bien pratique n’est pas seulement pour les groupes mais aussi les traileurs ou randonneurs solo de tout le centre de la France pour une poignée d’euros ( Auvergne, Compostelle, Cévennes… ).

La Malle Postale propose aussi un service de navette si vous souhaitez sauter une étape ou revenir à votre point de départ.

Pour organiser votre voyage clé en main, la solution la plus simple est de vous adresser à une agence de voyages qui réservera tous les hébergements et transferts pour vous. Dans notre cas, c’est Chamina Voyages qui a tout planifié pour ce séjour en liberté mais vous pouvez choisir de réaliser cet itinéraire avec un accompagnateur en 7 jours ( le programme est ici )

2 thoughts on “Le GR7 : Monts et volcans d’Ardèche

  1. Très bel article sur notre département qu’est l’Ardèche.
    En effet, les chemins de randonnée sont peu connu et les services De proximité très peu présents. Quand on vient de grandes villes comme Lyon ou autre, cela peut surprendre mais avec l’habitude on « prévoit » la pharmacie par exemple ^^. Il y a des zones plus touristique comme le Lac d’Issarlès avec plusieurs restaurants et glaciers mais pas directement sur le GR7…
    Ravie que ma région t’ai plus. Le département de l’Ardèche est d’une richesse incroyable (randonnées, baignade, pont d’arc, gastronomie, et tant d’autres).
    Au plaisir de te revoir sur cette route.
    Laëtitia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur Insta…

Ce message d’erreur n’est visible que pour les administrateurs de WordPress
Erreur : aucune publication trouvée.

Ecris-moi !

[recaptcha size:compact]