Escapade sans voiture ( Gorges de la Loire Sauvage )

Une destination verte, vallonnée, authentique, trop méconnue mais qui mérite qu’on s’y arrête pour quelques jours: les Gorges de la Loire sauvage… Accessible facilement par le TER.

Les Gorges de la Loire Sauvage

Notre duo mère-fille s’est décidé à parcourir une partie de cette région que nous aimions déjà ( la Haute-Loire ) mais cette fois, cap sur les Gorges de la Loire. J’avais effectué en courant un tour de St-Just St-Rambert jusqu’à Aurec sur Loire ( article complet ici ) , adoré les Sucs du Velay, découvert le Mézenc sur le GR7 mais cette fois, nous nous sommes rapprochées du Puy-En-Velay.

Nous avons opté pour un voyage en train car la destination à deux heures de Lyon est bien desservie ( correspondance à Saint-Etienne ) et les vélos sont acceptés à bord. Les petits villages que nous voulions découvrir et les sentiers que nous souhaitions parcourir se touvent sur la ligne Saint-Etienne au Puy-en-Velay. Un excellent topoguide vous aidera à préparer ce séjour sans voiture.

topoguide

La Buissonnière, notre chambre d’hôtes

J’ai choisi un hébergement central pour 4 nuits : La Buissonnière qui fait gîte, chambres et tables d’hôtes. Situé sur la commune de Saint-Vincent-le Château et à 800 m de la gare où nous sommes descendues avec sacs à dos et vélos, La Buissonnière est un havre de paix et de confort dans une grande bâtisse restaurée (ancienne ferme) . Les randonneurs sur la route de Compostelle s’y arrêtent parfois.

Le parc arboré est immense et la piscine invite à la détente. Le petit-déjeuner est sommaire ( pain, confitures, fruit ) et servi entre 8h et 9h. Nous avons dîné à la Buissonnière tous les jours par choix car se déplacer en vélo pour trouver un restau est moins sympa le soir. Apéro, entrée, plat, fromage, dessert… Du 100% maison cuisiné par Pascal notre hôte.

La chambre est très confortable, la literie est bonne, la salle de bain a été refaite récemment par les anciens propriétaires… Rien à ajouter ou modifier !

Dans le village de Saint-Vincent, il y a un commerce: le Bar la Playa qui propose aussi des plats du jour.

Notre programme/activités:

Nous voulions des vacances terroir et locales, sportives et ressourçantes: nous étions au bon endroit ! Le long des Gorges de La Loire, il y plusieurs villages anciens à découvrir : Retournac, Lavoûte-sur-Loire, Chamalières-sur-Loire, Vorey, Polignac..C’est aussi la région des Sucs Volcaniques ( des sortes de mamelles de la terre faciles à gravir et qui offrent des points de vues sur la région ). Si vous voulez vous initier  à la randonnée ou pratiquer en famille c’est l’idéal. GR3, GR40, GR765, vous trouverez toutes sortes de parcours et balisages.

Pour plus d’infos, consultez le site de la Fédération Française de randonnée en Haute-Loire.

Randonner dans les Gorges de la Loire sauvage

Suc de Bartou et Rocher de Costaros

Nos vélos n’auront pas été inutiles: à 4/5 kms de notre chambre d’hôtes, nous sommes parties en randonnée au départ de Changeac ( en face de Vorey ) faire le sommet et le tour du Suc du Bartou ( 984m ) pour profiter de son beau panorama sur le Velay. 

14,3 kms et 600 d+ sans difficulté technique ou presque ( entre le Suc de Bartou et le site d’escalade, les sentiers sont raides ) . Le parcours est bien balisé mais vous pouvez raccourcir ( itinéraire ici ), il y a plein de panneaux d’informations et de signalisation dans chaque village. L’office du tourisme de Vorey vous renseignera. 

Mon parcours Strava:

suc de bartou depuis Changeac

En guise de récompense, petite glace artisanale chez le Pâtissier Guyot à Vorey après une excellente salade en terrasse au Café / Restaurant de la Halle.


Le Suc de Céneuil

Au départ à pied de Saint Vincent, nous avons fait cette randonnée de 2H30 le dernier jour: 8,5 kms /290D+. Pas besoin de carte car on voit son petit sommet et sa croix qui nous appellent depuis la fenêtre de la salle de bain de la chambre.

La balade peut être encore plus courte, tous les chemins y mènent. Au sommet, un sentier ludique et découverte avec des panneaux/devinettes sur la flore locale amusera les enfants ( et les adultes car finalement on ne connait pas bien ce qui nous entoure ).

Nous avons adoré cette marche et la vue superbe qui nous attendait depuis la table d’orientation.

Mon parcours sur Strava :

ceneuil

Le Puy-en_Velay… En courant

Notre fief St Vincent-le-château se trouve à 20 kms du Puy-en-Velay, une ville superbe, historique et incontournable. Sans voiture avec mais une folle envie de la visiter, nous avons relevé le défi d’y aller en courant/marchant car le parcours est diversifié et bien indiqué par le GR ( GR3 /GR765 ).

Nous aurions pu nous y rendre en train, vélo, en stop ( pourquoi pas haha… Ce que nous ferons d’ailleurs sur une partie de l’itinéraire pour échapper à des patous furieux ) mais faire une partie du chemin de Compostelle est une occasion unique. On peut prendre son temps car les vacances c’est fait pour ça aussi et faire des pauses comme à Polignac pour visiter sa forteresse. 

Ma trace Strava:

Après 19kms /600D+, nous avons mérité notre après-midi en mode touristes au Puy-en-Velay. Cette ville est iconique et fantastique. Son centre historique n’épargne pas nos cuisses déjà bien cramées par la course. Saucisse / lentilles en guise de ravito, glace locale, magasins de souvenirs pour acheter du birlou… Le temps passe vite ici.

Retour en train à Saint-Vincent en 15 mn par le TER alors qu’on a mis 3 h a pied à l’aller… Mouhahaha.

Chamalières-sur-Loire

Un autre temps fort de notre séjour dans les Gorges de la Loire : Aller à Chamalières-sur-Loire en vélo ( 16 kilomètres vallonnés ) , y faire une petite rando de 6km/250D+ pour admirer le belvédère de Rechausson par le Fayolle et revenir en train.

Ce joli village mérite une visite pour ses bords de Loire, ses vieilles maisons, son église et prieuré. Vous y trouverez plusieurs parcours de promenade autour du village dont les Ruines du Château d’Artias. 

Nous avons choisi de marcher seulement le matin pour déjeuner Chez Simone au pied des sentiers dans le village. Cuisine simple et goûteuse dans une déco qui nous fait voyager dans le temps. Les prix sont très abordables et les propositions sont moins classiques que dans des auberges.

La Haute-Loire, une destination qui ne déçoit jamais


Nous avons eu une superbe météo malgré des prévisions très pluvieuses ( on faisait la sieste quand il faisait mauvais ), un accueil et un séjour parfaits avec des paysages très sympas mais nous n’avons croisé presque personne en rando et peu de touristes dans cette région ( hormis au Puy-En-Velay… Et encore ). MAIS POURQUOI ?

Ne sous estimez pas les Gorges de la Loire sauvage, la Haute-Loire et son potentiel 100% évasion et 100% régalade.
 
Pour ma mère qui a une fois de plus co-écrit cet article, les vacances sans voiture, ça change tout et ça repose ! L’expérience est une réussite. Cela incite à visiter d’abord autour de soi, à être inventif. C’est l’espace temps qui est modifié, un mode soft qui régénère. C’est la satisfaction à notre petite échelle d’avoir réduit notre empreinte carbone et si c’est bon pour la Terre, c’est bon pour nous. 

Pas la première ni la dernière fois pour notre duo mère-fille en Haute-Loire.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur Insta…

Ce message d’erreur n’est visible que pour les administrateurs de WordPress
Erreur : aucune publication trouvée.

Ecris-moi !

[recaptcha size:compact]