Itinérance pédestre de 2 jours / 1 nuit dans le Chablais ( spécial débutants )

Pour débuter la saison été, direction le Chablais pour une itinérance pédestre de niveau débutant avec 2 jours de randonnée avec une nuit en auberge rustique coupés du monde ( et de la 4G )

Situé en Haute-Savoie entre les stations du Praz de Lys, Sommand et derrière Les Gets, le Roc d’Enfer est un des plus hauts sommets du massif du Chablais à 2244m. Il se remarque dans le paysage avec sa crête raide et exigeante. Son ascension à pied est possible mais elle est réputée pour être difficile et dangereuse ( on compte des accidents au Roc d’Enfer chaque année selon les faits divers et Wikipédia ).

Le Roc d’Enfer se trouve derrière moi

Autour de ce sommet, les chemins sont nombreux et les paysages sont très attrayants c’est pourquoi j’avais déjà randonné par là bas dès 2021 ( Pointe de Chalune + Refuge de Chavan ), proposé un trek itinérant en raquettes à neige début 2023 et récemment, j’ai découvert ces sentiers en groupe accompagné d’un guide lors d’une itinérance de deux jours.

Comment savoir que notre trek est adapté aux débutants ?

Je ne suis peut-être pas la meilleure des conseillères comme je ne suis pas guide ou pro de la montagne mais avec mes centaines de randonnées et mes nombreuses expériences, j’arrive à repérer ce qui est adapté aux débutants de ce qui l’est moins.

Les repères à vérifier: l’altitude du tour car ses effets peuvent être contraignants pour une personne peu habituée à ce milieu ( ici entre 1187m d’altitude et 1904m ) , la longueur des étapes en heures ( les kilomètres ne veulent rien dire selon le terrain ), le dénivelé positif et négatif ( Il est dit un peu partout que 500m de dénivelé positif cumulé par jour c’est l’idéal pour un débutant. Le jour 2 nous en ferons 700 assez aisément pour tout le monde ) et le type d’hébergement sélectionné qui peut jouer dans votre récupération ( on ne dort pas pareil en dortoir qu’en hôtel de luxe avec un lit kit size et l’altitude du logement est aussi à observer pour favoriser de meilleurs conditions )

Globalement si vous débutez la randonnée, démarrez par une seule journée, voyez comment votre corps réagit puis envisagez dans un second temps un week-end avec des parcours en étoile autour de l’hébergement ( pour ne pas porter trop lourd et réadapter votre itinéraire du jour 2 si besoin ) avant ENFIN, d’oser votre premier trek itinérant avec votre sac un peu lourd. J’ai écrit un article pour « Démarrer la randonnée » ici .

Selon moi, ce trek est de niveau débutant avec un minimum de condition physique quand même. Pas de passage technique, pas d’exposition au vide, altitude raisonnable… Accompagnés d’un guide et dans des conditions météo agréables, tout le monde a réussi cette boucle sans difficulté.

Itinérance dans le Chablais Jour 1: Du col de la Ramaz à Bonnavaz

Rendez-vous au parking du Col de la Ramaz au dessus de Sommand. Un sentier large démarre depuis ce parking en direction de « Chalet Blanc ». Nous marchons sur un large chemin tout juste valloné dans un premier temps avant que le sentier se raidisse pour rejoindre le Col de Chalune à 1896m. Un aller retour pour monter à la Pointe de Chalune est possible depuis le Col ( comptez 1h15 aller-retour environ ). La vue est superbe par temps dégagé ! De notre côté, nous avons continué jusqu’au deuxième col de cette étape, le Col de Foron à 1832m. Il restait de la neige en cette fin du mois de mai donc nous avons traversé un petit névé bien marqué sans difficulté ( il se fait très bien sur les fesses haha ) pour l’atteindre. Dans la deuxième partie de cette journée, nous sommes redescendus par Foron d’en haut, Foron du Milieu et nous avons traversé le ruisseau du Foron par un petit pont en bois avant d’arriver à un parking et quelques chalets. De là, vous pouvez continuer par la route assez peu fréquentée et facile à trouver pour rejoindre l’Auberge mais notre guide nous a entraîné par un chemin un peu « abandonné » pour éviter cette grande portion de bitume. Introuvable sur la carte IGN, il y a pourtant un passage bien marqué en forêt qui démarre au niveau de « La Villiaz de Combafou » derrière des maisons. Ultra sauvage et préservé, j’ai beaucoup apprécié ce finish tranquille jusqu’à Bonnavaz.

Comptez 8km / 350d+ et 750d- pour le jour 1.

J’ai essayé de tracer mon parcours ( en bleu peu visible ) sur le site IGN rando pour vous permettre de consulter et télécharger ce fichier GPX, c’est une première pour moi, je teste ce type de partage alors n’hésitez pas à me faire un retour en commentaires.

Nuit en auberge chez Jeanne « Au petit Bonheur »

J’avais découvert « Au Petit Bonheur« , l’auberge tenue par Jeanne en début d’année 2023 lors d’un trek hivernal en raquettes à neige et j’avais beaucoup aimé l’esprit authentique et rustique de cet endroit qu’elle tient depuis des années et des années. Jeanne a l’air rustre au premier abord mais pas vraiment, elle a juste un caractère de montagnarde qui veut être efficace dans son travail et répondre aux besoins de ses clients. Cette auberge est située à 1187m d’altitude au bord d’une petite route non passante, un vrai atout pour découvrir les nuits en montagne selon moi.

Pas d’effets d’altitude à gérer, ici on est coupé du monde au calme ( pas de réseau à l’intérieur ) mais pas trop ( il y a la route au cas où ), les repas sont ( gras et ) réconfortants et la nuit est douce. En groupe, nous nous sommes partagés un dortoir assez vaste pour 15 où chacune avait son lit. Attention, il n’y a pas de volet alors pensez au masque de nuit ( et les bouchons d’oreilles pour ne pas être réveillé(e) par les ronflements ) et une partie du dortoir se situant au dessus des cuisines, vous pourrez vite avoir chaud donc choisissez un drap de sac léger ( pas besoin de duvet, Jeanne prête les couvertures ).

Niveau menu, c’est local, réconfortant, fait maison et ça tient au corps. j’ai gouté et aimé la polenta aux trompettes de la mort / saucisse, les beignets de pomme de terre préparé juste avant le diner sous nos yeux dans la cuisine ouverte et la fondue au champagne ( cela n’a rien avoir en goût avec une fondue classique ). En dessert, rien de très compliqué mais des bons produits du jardin préparés en compote, des fruits frais ou « la tranche du petit bonheur », une sorte de vacherin.

Pour découvrir la randonnée itinérante avec une nuitée en refuge ou dans ce style d’hébergement, selon moi vous serez au bon endroit: du confort mais pas trop… Juste ce qu’il faut pour se remettre en forme entre deux étapes.

Itinérance dans le Chablais Jour 2: De Bonnavaz au Col de la Ramaz

Journée courte en kilomètres mais avec plus de dénivelé positif que la veille. Nous nous réveillons avec une bonne énergie après un petit déjeuner simple mais efficace. Demi tour sur un court passage de bitume puis nous nous engageons dans la forêt pour « grimper » jusqu’aux « Chalets d’Uble » après une intersection marquée d’un panneau. Nous continuons la montée jusqu’au point d’altitude « 1600 » noté sur la carte IGN où vous pourrez faire l’aller-retour de la Pointe D’Uble à 1963m en option. Ici à cette intersection, vous avez une croix depuis laquelle un joli point de vue sur le Mont Blanc vous sera offert comme récompense après ces efforts.

Redescente jusqu’à « Rosset » par une forêt avec des passages plus raides que d’autres puis remontée douce et agréable jusqu’à « Les Munes » pour cette deuxième partie d’étape. En ce début de saison, la cascade a un bon débit d’eau. Au niveau des chalets, vous n’êtes plus très loin… Le parking de la Ramaz est déjà là !

Pour ce jour 2, comptez 9km, 660D+ et 300D-

Vous remarquerez qu’on ne voit strictement rien dans le partage de mon itinéraire sur ce bout de carte IGN mais en cliquant sur la fiche que j’ai crée ici, vous devriez avoir toutes les infos nécessaires pour visualiser le parcours et récupérer le GPX.

Composer son sac itinérant pour 2 jours de randonnée

Pour ma part, j’ai choisi un sac de 28 litres Osprey qui a une très bonne capacité de rangement même si je conseille souvent de voir large et opter un 30 litres. C’est le sac que j’avais pour mon trek de 7 jours en Bretagne et je le trouve ultra satisfaisant. En randonnée d’une seule journée ou pour un court séjour avec nuits en hotel ou auberge ( sans avoir besoin de transporter sur mon dos le nécessaire de camping en gros ), il est simple et parfait.

Pour vous aider à préparer votre valise, j’avais publié cette liste sur mon compte Instagram de randonneuse

J’espère que ces informations vous seront utiles et vous donneront envie de vous initier aux treks de deux jours avec une nuit en auberge / refuge, n’hésitez pas à me faire vos retours ici sur mon compte Instagram @50nuancesdetrek si ce parcours vous a plu.

Quelques photos de l’article ( les plus belles d’ailleurs ) sont de Pauline Simon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez moi sur Instagram

Ce message d’erreur n’est visible que pour les administrateurs de WordPress
Erreur : aucune publication trouvée.

Ecris-moi !

[recaptcha size:compact]