La Pierra Menta

De belles photos dans mon fidèle livre (les 100 plus beaux sentiers Rhône Alpes, éditions Chamina), une promesse sympathique d’alterner promenade bucolique et haute montagne, voilà comment j’ai embarqué ma copine Monick pour cette nouvelle épopée.

On prend des forces, on mange un porridge aux blueberries, on blinde son sac de barres, on part tôt de Lyon et après 2h et quelques de voiture, on fait d’abord étape à Beaufort pour acheter des sandwichs.

La tuerie gustative s’appelle la baguette beaufortaine (lardons, noix, beaufort) et se trouve à la boulangerie Pouilloux donc si vous n’avez rien anticipé, votre estomac sera sauvé, les produits en vitrine sont à tomber.

L’approche du point de départ est plus compliquée que prévu. 11km depuis le village à monter en lacet, ensuite une intersection dans une épingle introuvable (on se trompera à plusieurs reprises) pour finir par 4 km sur un chemin carrossable. Evitez les petites voitures de ville car la route n’en est pas vraiment une, c’est tape-cul et on avance mal !

Et ça démarre. Le circuit est en deux temps. Je trouve le balisage trop vague. Plusieurs options de sentiers, différentes directions, j’ai l’impression que suivre le livre à la lettre sans se tromper ne va pas être facile.

Entre 1710m d’altitude et 2590m, 9,5km avec 950D+ estimées en 5h15, je sens dès mes premières hésitations que ça va déborder !

Très peu de kilomètres et déjà la vue se dégage. Le chemin est large et roulant.

Le lac d’Amour est notre première étape et constitue à elle seule une randonnée (1h30/1h45 de montée environ). Des panneaux directionnels proposent différentes options si vous êtes déjà crevés. L’endroit est propice aux familles pour un pique-nique et des photos de fausse-blogueuse hype !

Nous continuons. Et là ça se corse. La montée est plus raide, le chemin escarpé, des plaques de glaces dès que nous dépassons les 2400m d’altitude et le souffle s’accélère. Je conseille une bonne condition physique pour flirter avec l’emblême du Beaufortain : La Pierra Menta.

Il existe une course mythique de ski-alpinisme ici dans le pays beaufortain mais Monick et moi trouvons que ces 3h de montées sont bien assez sportives.

Je tente LA pose vertigineuse sur le gros rocher. On est censées voir les glaciers de la Vanoise mais à 2700m, nous en sommes en plein brouillard. Tout à coup il fait froid, l’ambiance est spéciale et pourtant, c’est un régal d’être seule dans les nuages.

Le passage de La Pierra Menta est raide et nécessite l’aide des mains. Y a pas que moi qui le dis mais le livre aussi. A éviter par temps humide, tout ça tout ça les guyz !

J’évite de vous faire la morale car moi sans grande surprise, j’ai pas suivi le bon marquage et on se retrouve complètement hors de notre carte initiale. Il est important d’avoir une bonne condition physique en montagne pour prévoir de devoir marcher SEPT KILOMETRES DE PLUS.

Pas perdues mais l’ajout de cette boucle nous retarde. Heureusement, la nuit se couche tard mais vraiment, on ne rigole pas avec ça en montagne.

On rejoint un peu cramées le bon sentier, mais pas si cramée que ça la foutrak car ces descentes me donnent des envies…de trail !

Cette randonnée est vraiment géniale et même si on a pas eu la vue dégagée dont on rêvait tout en haut, si l’approche en voiture était une grosse galère et j’ai merdé à suivre l’itinéraire (16,52km et 1088D+), je n’ai aucun regret au contraire ! Arriver avant la nuit, QUEL PIED !

Si j’avais dû faire plus court…

  • la Pierra Menta est très photogénique.
  • Pour éviter la confusion, croiser les instructions de votre livre avec un site.
  • Marchez avec quelqu’un qui a la même condition physique que vous, quand c’est possible.
  • Marchez avec quelqu’un qui sait faire les photos.
  • Marchez avec quelqu’un qui a un reflex par exemple (Merci Monick !).

Ca mérite un ravitaillement, non ?

Arrivées trop tard à la voiture puis sur les coups de 18h45 au village et avant de rentrer pour une longue route jusqu’à Lyon, j’ai dérogé à la tarte aux buebz !!!

La boulangerie géniale était encore ouverte, ils n’avaient plus de baguette beaufortaine mais je me suis ramenée quelques douceurs en souvenirs yummyyyyyy !

Et en quittant Areches-Beaufort, c’est sur des diots et des crozets au restaurant de l’hôtel du Grand-Mont que ça s’est fini et j’ai pas regretté ma spécialité aux myrtilles…

Instagram
Facebook
Facebook
TWITTER
PINTEREST

2 thoughts on “La Pierra Menta

  1. J’adore ton blog foufou il est très bien fait très clair et tout est bien détaillé. Mention ++ pour les randonnées que je pratique aussi (je suis a cote de grenoble)avec plein de conseils et toujours autant d’humour. Bises à ta mama pour qui c’est la fête aujourd’hui et que je kifff aussi (elle a 1 an de +que moi) vous êtes adorables toutes les 2 et mon petit plaisir c’est de suivre vos aventures .bonne continuation ❤❤❤

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur Facebook…

Ecris-moi !

[recaptcha size:compact]