Ardèche secrète plus si secrète

Dernier trek 2020 en Ardèche et si vous n’avez pas pu participer, cet article devrait vous donner envie d’aller là-bas.

J’avais de vieux souvenirs de petite fille en Ardèche; des vacances en famille, la vie de camping en gîte, quelques baignades dans les Gorges de l’Ardèche mais rien de très sportif puisqu’à l’époque… je n’aimais pas la nature. Je me souviens néanmoins d’une grande région avec de très beaux coins sauvages et quand jai réfléchi avec Michel aux destinations où marcher ensemble cette année dans le cadre de « 50 nuances de trek », je me suis laissée tenter.

Sur le Mont Tanargue en fin de journée

Le Mont Tanargue, le Piémont Ardéchois… Je ne connais pas du tout et avant d’y aller en repérages, je n’en avais vu aucune image. Michel ( mon fameux interlocuteur privilégié chez Chamina Voyages qui gère l’aspect logistique des six éditions ) m’a vanté la beauté des sentiers, ses points de vue et m’a avoué que c’était sa destination chouchou parmi celles de cette année. Sachant que j’échange beaucoup avec Michel à propos de randonnées et que c’est un professionnel avec une grande expérience, il a vraiment titillé ma curiosité.

Le choix de travailler avec l’agence Chemin Faisant sur place

L’agence Chamina Voyages construit sur mesure les itinéraires et formules 4 jours / 3 nuits et sur place, ils travaillent main dans la main avec Chemin Faisant, le spécialiste local des voyages de randonnée dans le Piémont Ardéchois.

En plus de proposer des circuits à la carte en fonction de vos envies, cet acteur du tourisme vert dispose d’hébergements confortables et conviviaux et lors de mon week-end, j’ai justement fait halte au Gite des Eaux Marèches où nous avons passé deux nuits, très adapté aux groupes puisque celui-ci a été privatisé pour l’occasion.

Chemin Faisant, c’est la rencontre avec Fred, le cogérant de l’agence avec Béatrice ( sa cuisine est très savoureuse ). Il organise des séjours, accompagne des groupes en France et à l’étranger et accueille les touristes au gîte. Il m’a informé sur les différents circuits possibles lors de mon repérage en février et sa passion pour les sentiers est partagée avec sincérité. Son gîte en pierres un peu perdu est une pépite.

Je vous invite à faire un tour sur le site de Chemin Faisant pour découvrir les séjours de randonnées qu’ils proposent en Ardèche, dans les Cévennes et même ailleurs en consultant les dates de départs ici

A la découverte du Piémont Ardéchois et le Mont Tanargue

Chataigneraies, rivières, gorges sauvages, villages en pierre, douceur de vivre méridionale, montées parfois exigeantes, panorama de rêve… je n’ose ni en dire plus ni en montrer davantage car je risque de spoiler ceux qui projettent d’y aller et parce que mes photos ne rendent pas honneur à la beauté des paysages !

Si pour randonner les circuits et/ou le boucles à la journée ne manquent pas, il y a aussi de quoi s’éclater niveau trail, en témoigne ces courses qui semblent magnifiques : le Trail des Gorges de l’Ardèche, celui de La Chaussée des Géants ou encore le Taranis Arga Trail à l’endroit exact ou presque que j’ai découvert ! D’ailleurs pour ce dernier trail, les parcours sont permanents et sont balisés de telle façon que vous pouvez les réaliser en autonomie en dehors de la course officielle ( infos ici ). En ce moment niveau courses officielles on va oublier vu l’actualité et les mesures nécessaires prises face au covid 19 mais en 2021 j’espère qu’elles seront toutes maintenues. Les parcours permanents sur le modèle de « Stations de trail » sont une alternative challengeante si vous avez la chance d’avoir le Mont Tanargue et cette partie de l’Ardèche dans votre rayon de 100km…

Si vous cherchez une randonnée à la journée, je vous partage quelques images de La Tour de Brison , effectuée depuis le Gite des Eaux marèches ( autre départ possible, fiche Viso Rando à l’appui ) un itinéraire en boucle faussement facile puisque les derniers mètres pour « grimper » à cette ancienne tour médiévale » nécessitent une bonne accroche sous les chaussures et la pose des mains ( quelques passages vertigineux ). Le dénivelé reste « raisonnable » mais certains sentiers sont escarpés et ralentissent vraiment la progression. J’ai clairement sous estimé cette randonnée en portant mes baskets Nike Trail un peu glissantes par temps humide.

Le point de vue à couper le souffle au point le plus haut de ce parcours vaut vraiment le coup, par contre je partage peu autour des étapes du trek du mois d’octobre car elles nécessitaient un transfert en voiture ou s’effectuaient en traversée pour rejoindre le gîte… Peu pratique en dehors d’un séjour organisé.

Effort et réconfort: gastronomie locale + Ardèche = Amour

En dehors de la châtaigne ou la caillette mes connaissances en matière de gastronomie ardéchoise sont plutôt réduites et s’il a fallu rattraper mon retard dans cette découverte tardive de la région, j’aurai à coeur de donner de ma personne pour en gouter plus encore !

Les repas préparés par Béa dans le cadre du trek étaient gourmands et délicieux. Même l’apéro à base de porto de ménage était une récompense attendue chaque soir après l’étape.

Pour un pique-nique, je recommande fortement l’épicerie/supérette Au Fournil de Rocles… Un must ! De très très bons produits assez abordables.

Pour un stop gourmand avant ou après une rando du côté du Pont du Gua, je vous conseille La Boucharade qui propose des planches et des desserts maison à tomber.

Alors l’Ardèche secrète ?

J’ai découvert l’Ardèche à 2 reprises ( en février puis en octobre ) , et la période que je vous recommande vraiment c’est l’automne pour vous émerveiller devant toutes ces couleurs ! Merci à mon super groupe d’avoir osé sortir des sentiers battus avec moi et merci pour les photos 😉

Instagram
Facebook
Facebook
TWITTER
PINTEREST

One thought on “Ardèche secrète plus si secrète

Comments are closed.

Sur Facebook…

Ecris-moi !

[recaptcha size:compact]