12 brassières de sport au banc d’essai

Les marques et les modèles de brassières de sport ne manquent pas… Comment s’y retrouver en boutique ou sur internet quand tu recherches la pépite pour t’accompagner dans toutes tes activités préférées ?

Très sportive, je pratique occasionnellement le yoga, je fais du fitness, de la randonnée, mais par dessus tout ce que j’adore c’est la course à pied et les impacts répétés représentent un vrai risque pour la poitrine. Difficile d’être maintenue correctement, ne pas souffrir de frottements, tout en trouvant un modèle qui résiste aux lavages sur la durée. Rajoutons à ces critères que la brassière ou le soutien gorge de sport doit avoir un joli look, ne pas couter trop cher et c’est le casse-tête total !

Très présente sur les réseaux sociaux ( qui ne me suit pas encore sur mon compte instagram @foutrak ? ), j’ai la chance de recevoir parfois des vêtements gratuitement ou effectuer des tests et parmi la dizaine de brassières de sport que je possède, je vais vous faire un retour sincère et donner mon avis personnel sur 12 d’entre elles. Cet article est non sponsorisé, je prends même le risque de me griller avec certaines marques si elles me lisent mais j’avais envie de vous aider à vous retrouver sur ce marché pas facile à décrypter.

Comme je pratique essentiellement la course à pied et que je fais du 90D, la plupart de ces soutiens gorge et brassières sont destinés aux sports à impacts nécessitant un maintien de la poitrine important.

J’ai choisi de vous présenter 12 modèles qu’on trouve encore dans le commerce ou des équivalents. Il y a 8 marques différentes : Reebok, Fabletics, Brooks Running, Odlo, Anita, Shock Absorber, Billabong et Underarmour. J’ai exclu volontairement les brassières Nike qui m’ont pourtant bien accompagnées au début de ma pratique sportive car il y a meilleur rapport qualité prix et elles me font des irritations pas possibles avec mal aux épaules dès 1H30 de run…

12 brassières de sport au banc testées et/ou approuvées par mon 90D…

La Pure Move bra de Reebok

J’ai eu le coup de coeur pour la Pure Move bra dès sa sortie quand je l’ai enfilée. Un modèle sobre, sans couture, avec la promesse ambitieuse d’un maintien réactif à chacun de vos mouvements. Pourtant pas spécialistes dans les fringues de running, Reebok a fait très très fort avec cette brassière que j’ai adoptée très vite. La Pure Move s’adapte parfaitement à la poitrine, est très couvrante si je veux courir sans t-shirt et a un effet seconde peau.

C’est la brassière que j’ai choisi pour bon nombre de courses officielles dont le fameux half marathon des sables à Fuereventura en septembre 2018 ( la preuve ici ). Je l’ai portée 3 jours de suite pour 120km dans le désert avec 8kg sur le dos et je n’ai ressenti aucune gêne, zéro frottement et elle a été parfaite pour m’accompagner dans ce défi.

Néanmoins, au fur et à mesure des lavages elle s’est détendue et je dois dire que je suis un peu déçue de sa résistance dans le temps. J’en possède pourtant 2 car c’est la brassière que j’ai le plus portée et sur du trail long c’est encore celle que je choisirai à coup sûr aujourd’hui .

La brassière Reebok PureMove existe en différentes coloris et coûte 59,95€

La brassière kelly Rowland pour fabletics

Kelly Rowland était une chanteuse des Destiny’s Child mais grande sportive, elle a designé début début 2019 une collection capsule pour Fabletics. C’est la seule brassière de cette marque dans cette sélection mais j’en ai 4 et je n’en suis pas mécontente. J’avais quelques a prioris sur ce modèle avant de le tester car le style est très très girly et finalement je l’ai portée plusieurs fois. Fabletics la destine aux femmes qui recherchent un maintien moyen à juste titre. Décolleté très échancré, look très très féminin, je serais mal à l’aise si je la portais sans t-shirt à cause de la transparence et l’effet méché un peu bling-bling. En musculation par exemple, je me verrais mal faire des pompes quand je la porte mais pour le fitness de manière générale elle est très convenable. La brassière Lola n’est pas idéale pour un 90d je pense; je l’ai cependant utilisée plusieurs fois en haut de maillot de bain quand je suis partie en Colombie et la porte encore pour des footings qui n’excèdent pas une heure car elle est très rigide. Attention si vous la portez sous un top en micro fibre car les coutures sont nombreuses.

La brassière Lola coûte de 17,47€ à 44,95€ sur le site de Fabletics en fonction de votre statut d’abonnée ou non

La brassière Brooks Running

Tout runneur connait Brooks Running pour ses chaussures mais sachez que leur textile est très bien ( mes shorts préférés viennent de chez eux ) et leur brassière est vraiment géniale. Très bon maintien, couvrante, elle écrase un peu la poitrine visuellement mais elle est top sous un tshirt car elle a peu de coutures et un joli dos croisé. Moins tape à l’oeil que sur le modèle Fabletics dont je parlais juste avant, le méché est discret et donne un coté moins sportif à cette brassière très simple et unie un peu brillante. Yoga, fitness et course à pied, elle convient à tous les sports. Petit bémol en trail ou en randonnée car elle est tellement ajustée (réglable dans le dos ) qu’avec un sac à dos elle risque de vous scier les épaules au delà de plusieurs heures ou vous causer des brulures en dessous de la poitrine

Ce modèle Fastforward n’est plus disponible sur le site de Brooks Running néanmoins j’ai trouvé un lien vers ce soutien gorge à 34,95€ sur le site d’un revendeur

Le soutien-gorge UnderArmour Vanish

Il s’agit d’un modèle que j’ai aimé dès que je l’ai déballé et que j’ai adoré shooter ( ici ou ici sur Instragram ). Galbant, simple et sans couture ( vous commentez à comprendre que ça compte pas mal dans mon avis ), une encolure parfaite et pas top ajusté ( maintien moyen annoncé ), ma poitrine a plutôt bien réagi aux chocs les premiers kilomètres où je m’en suis servie mais voilà… Au bout de 30/40 min environ, la brassière se détend complètement, est presque trop grande ( elle ne se règle pas au dos ) et elle ne convient plus du tout. Propre à la sortie de la machine, le tissu est bien tendu mais ça ne dure jamais alors je ne l’utilise plus du tout et je ne la conseille pas. D’ailleurs elle n’est plus en vente sur le site mais j’ai trouvé un modèle similaire avec bretelles ajustables si vous voulez jeter un oeil.

Soutien gorge Underarmour vanish, 45€

Le Soutien-gorge UnderArmour Crossback Clutch

On reste sur la même marque que le modèle précédent mais mon avis est totalement différent. Il s’agit d’une coupe ultra serrée effet seconde peau de niveau moyen mais à l’usage, la brassière est pas mal pour la course à pied. Ce modèle est moins fin que d’autres mais il est totalement pratique ! Figurez-vous qu’en dessous de la poitrine il y a une petite poche doublée dans laquelle on peut ranger une clé, un billet, une barre de céréales et franchement c’est vraiment inattendu mais génial ! C’est un modèle parfait pour les sportives urbaines qui veulent s’abstenir d’une ceinture multi poches ou un sac d’hydratation. Ce modèle est couvrant, sans risque de sein qui s’enfuit et comme il descend un peu sur le ventre, on dirait presque un crop-top. C’est la brassière que j’utiliserai à coup sûr quand viendra l’heure de la canicule pour mes footings en pleine rue. Attention, pas certaine que ce soit l’idéal pour les poitrines plus généreuses que la mienne.

Soutien-gorge Under Armour Crossback Clutch, 50€ sur leur site internet

Soutien-gorge Anita Dynamix Star

Si le modèle précédent ne convenait pas aux poitrines généreuses, celui ci est pile dans le thème et c’est même la signature de Anita en allant jusqu’au 105G. C’est pas sexy, ça ressemble à un soutien-gorge, c’est pas très looké, j’aime pas la forme que ça donne à la poitrine ( encore pire sous un top ) c’est plus cher que certains concurrents ( 65€ ) mais c’est un basique à avoir quand on a de la poitrine et qu’on recherche un maintien maximum.

Pour vous dire, j’ai fait le marathon de Paris en avril 2018 avec ce soutif alors que je ne l’avais pas essayé en entrainement et il a été parfait durant les 42,195km. Aucune irritation, aucune brulure sous la poitrine et une impression de liberté de mouvement totale ! Un must ! Le prix est plutôt élevé mais je trouve qu’il se justifie.

Soutien-gorge Anita Dynamix Star, 65€ environ

Le soutien-gorge Momentum Anita

Même marque que le précédent, technologie similaire ( bonnets préformés sans couture ) mais les bretelles se règlent sur les épaules. Je privilégie celui-ci sur des effort très longs si je porte un sac d’hydratation car je ne le sens pas du tout tant le réglage au dos est confortable. Le problème, c’est que je le trouve encore moins joli que le précédent. C’est bête et peut-être exagéré de ma part mais je le porte finalement très peu car je n’aime pas du tout son esthétisme et la forme qu’il donne à la poitrine sous un t-shirt. En pleine canicule, il m’arrive parfois de courir en brassière de sport mais avec les modèles Anita je n’ose pas car ils font vraiment soutien-gorge pour le coup. Quand il fait froid, que tu choppes des frissons ou la chair de poule… à cause de l’empiècement sans couture… Eh ben ça se voit et moi ça me dérange. Sinon pour un maintien extrême et pour les poitrines plus fortes, c’est vraiment un incontournable. Bonnet allant jusqu’au H et taille jusqu’à 120.

le soutien-gorge Anita Momentum, 65€ environ

Brassière de sport Odlo Comfort High

Une des plus vieilles pièces de cette liste présente dans ma garde robe sportive mais cette brassière étant toujours sur le site Odlo, je vous en parle.

A l’inverse des modèles avec empiècement sans couture et préformés, cette brassière est très rigide avec un effet coque très couvrant sur la poitrine. Possibilité de porter les bretelles croisées dans le dos ou non, résistante à l’usure puisqu’elle n’a pas bougé en 3 ans mais sur mes efforts très longs, elle me lacère au niveau du tour de poitrine en dessous. Jolie forme sous un t-shirt puisqu’elle est rigide et le maintien est optimal comme un vrai soutien-gorge avec des crans de serrage. La plus grande taille proposée sur le site est 95F. Bref, le modèle est bien mais pas mon préféré de la marque.

Brassière Odlo Comfort High, 50€

Brassière Seamless High Odlo

J’ai des périodes durant laquelle j’affectionne une brassière plus qu’une autre et clairement, celle-ci est ma préférée du moment. Elle a rien de plus dingue, rien de plus wouaouh mais je l’adore !

Elle n’est pas différente des autres modèles dont j’ai parlé jusqu’ici car le maintien est total ( obligé avec un 90D ) mais sa technologie en tricot est assez originale. Toutes les zones techniques de la brassière sont sans couture mais le réglage arrière se fait au moyen de crochets comme pour un soutien gorge traditionnel. Coupe en V sur le devant, dos nageur… Il s’agit d’un modèle d’hiver alors son seul défaut est d’être finalement peu respirant mais en même temps avec du tricot il fallait s’y attendre. En été par exemple, ma brassière est trempée après un gros training, tant pis ! Pour choisir sa taille sur le site de Odlo c’est moins précis que pour le modèle précédent car ça va su S au XL sans tenir compte du bonnet.

brassière de Sport Seamless high, 45€

Brassière Blackcomb Seamless Médium ( randonnée )

Ce modèle n’est pas destiné au running selon moi ou alors si vous avez une petite poitrine plutôt. Le maintien est très bien mais pas de renfort particulier pour cette brassière totalement sans couture. Très discrète sous un t-shirt, dos nageur et col V, j’ai tendance à l’oublier sur mes activités de randonnée et c’est exactement l’effet recherché. Pas très chère finalement ( 35€) et jolie avec les motifs fleuris , c’est ma Number 1 pour les sports de marche.

Brassière Blackcomb Odlo, 35€

La Run Bra Shock Absorber

Je me suis même pas donnée la peine de la porter pour cet article tellement que je me sens mal dedans quand je la porte. Attention car il s’agit seulement de mon avis personnel mais je n’aime ni la forme, ni les couleurs ( y en a d’autres sur le site ), ni le travail sur les bonnets. Pas d’effet seconde peau, empiècement trop rigide, coutures et frottements dès que je la porte, dommage que ce modèle ne me convienne pas. Cette marque est très bien positionnée sur le marché et sa réputation repose sur un maintien efficace mais cet esthétisme n’est pas du tout mon style.

Le run bra de Shock Absorber, environ 50€

La brassière Billabong trop belle

Alors cette brassière là je lui ai pas donné le titre exact qui la définit mais ce que je me dis quand je la porte à chaque fois, elle est trop belle. C’est la seule pièce Billabong que j’ai dans mon dressing assortie au legging fleuri et je porte cet ensemble… pour le yoga. En effet, la forme bien singulière de ce mini crop top est parfait pour les inversions tête en bas, pour se mouvoir sans raz de marée de la poitrine par dessus la tête. Rien de pire lors d’un cours de yoga ( ou en fitness d’ailleurs ) de se sentir à l’étroit et mal à l’aise dans ce vêtement en particulier. Le maintien est correct ( mais pas ouf ) et le confort est au rdv puisque la Scoop neck bra est en coton. J’adore cette pièce qui me donne même envie d’augmenter ma pratique pour l’utiliser encore plus !

VOICI POUR LA LISTE NON EXHAUSTIVE DES BRASSIERES QUE J’UTILISE, elles ont toutes ou presque été offertes par des marques mais mon avis est sincère puisque d’ailleurs il y a du négatif !

N’hésitez pas à me dire en commentaires celles que vous recommandez et si ce type de comparatif vous intéresse,

A bientôt, Foufou

Instagram
Facebook
Facebook
TWITTER
PINTEREST

4 thoughts on “12 brassières de sport au banc d’essai

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur Facebook…

Ecris-moi !

[recaptcha size:compact]