Plonger sans toucher le fond de la piscine…

C’était mal barré, c’était très mal barré, on peut le dire, j’étais une phobique de la piscine.

Je me rappelle très bien. Une première blessure début 2016 et la nécessité de compenser l’absence de course à pied, j’avais voulu ré-essayé. Un vieux maillot d’aquagym acheté 7 balles au rayon Décath en fin de série, bonnets, lunettes, ce que je voyais dans le miroir et l’image que je devais renvoyer m’effrayait tellement que j’aurais voulu me cacher sous terre.

On ne peut pas condamner une activité sportive pour une question de look, du quand dira-t-on, alors j’ai voulu un peu m’accrocher.

Des années à fuir les bassins, la petite honte d’avoir fait faire par mama de faux certificats pour en zapper les cours d’EPS à l’époque du lycée, autant vous dire que l’année dernière j’avais un niveau proche de zéro. Je suis pas la meilleure, je suis pas la pire, je sais au moins faire quelques longueurs de brasse sans couler, mais ma pratique totale se limite aux été de canicule où je me trempe vite fait avant de retourner glander et bronzer.

J’ai ciblé volontairement des bassins de 50m. Jai fait l’erreur une fois d’aller en heures de pointes à celle de 25 m de Boulloche dans l’agglomération de Lyon et j’ai eu l’impression de devenir barge en faisant 80 longueurs collée serrée à plein de nageurs. Trop de monde alors deux photos dans le vestiaire avant d’y retourner… JAMAIS !

Entre la Piscine de Vaise, celle de Bron, le centre Etienne Gagnaire que je n’ai pas testé (si vous n’êtes pas villeurbannais, ni jeune, ni vieux, les tarifs sont prohibitifs), le centre aquatique « Tony Bertrand » sur les quais est vite devenu mon complexe préféré. Refaite à neuf, pas trop chère ( privilégier une carte horaire pendant la saison estivale car les prix augmentent), complètement ouverte sur l’extérieure avec une vue unique sur Fourvière quand est dans l’eau, j’en oublierais presque ma réticence.

Il faut persévérer. Ne pas se comparer. Ca pourrait être pire, ça pourrait être mieux, moi je mets 26 min pour 1000m de brasse coulée. C’est sûr que quand je regarde les autres, je me sens hors-norme, ou alors ce sont eux qui sont forts ?

Ce qui me permet de rester motivée et garder l’envie sans me voir progresser, c’est de savoir que ça m’aide beaucoup à compléter la course à pied.

On travaille le souffle sans se servir de ses appuis, c’est différent et pourtant tout le monde le sait : run et nage se complètent. D’ailleurs sur le net, j’ai découvert le challenge #Make1KWet : « Si vous souhaitez passer au niveau supérieur en termes de performance, nous avons exactement ce qu’il vous faut. Diversifiez votre programme d’entraînement en remplaçant 5 kilomètres de course à pied ou 10 kilomètres à vélo par un kilomètre de natation ! Nul doute que vous en retirerez des bienfaits inestimables ». Je vous laisse aller voir les gars, moi j’en suis pas au stade de suivre un programme haha !

Mon aversion pour la natation est sûrement liée à mes complexes. Moulée, mal foutue, vue imprenable sur la cellulite, le maillot de bain une pièce est une phobie. Je l’appelle d’ailleurs LE 4 FESSES car j’ai l’impression d’en avoir plus à l’extérieur qu’à l’intérieur. En plein milieu du cul, ça plaque la poitrine, je ne me sens absolument pas féminine.

Comme dans le running, je pense qu’il est important de se sentir bien dans ses vêtements. J’ai rapidement abandonné mon ancêtre à 7€ en fin de série et j’ai opté pour une marque de pros:  speedo. 

« Mais tu le montres pas là ! On voit que dalle ! « 

La galère de prendre une photo potable, ne pas avoir l’air vulgaire, et essayer d’être blogueuse hype… Je change de maillot de bain à chaque séance pour casser la routine, je choisis des modèles dans lesquels je me sens assez à l’aise pour me promener dans le vestiaire sans m’enrouler gênée dans ma serviette. Mon chouchou du moment est celui-ci . SI vous cliquez sur le lien, vous ne verrez… PAS MOI ! Confortable, gainant, il optimise mon positionnement et je le sens vraiment, bref, mon coup de coeur.

On voit pas grand chose, je parle même pas du bruit qu’avaient fait ces photos (élan de tendresse et bienveillance plutôt) mais cet article est pour vous dire qu’il est possible de kiffer grave aller à la piscine alors j’avais envie de vous raconter en étapes comment je m’y suis mise.

La suite…

  • J’ai fini par apprendre le crawl.
  • Une blessure n’a pas permis que je puisse suffisamment m’entraîner pour y arriveras j’ai oublié.
  • Je nage seulement de la brasse pour cause de consignes médicales 😉
  • Je me sens de moins en moins complexée dans mon corps en maillot de bain 4 fesses alors que ma silhouette n’a pas bougé.

ET VOUS ???

A l’occasion du Défi Monte Cristo, je vous offre deux places pour LE DÉFi OPEN 1 KM – ouvert aux nageurs avec et sans palmes, dimanche 25 juin à 15H30 à Marseille, parfait pour varier et débuter par une première expérience en eaux vives !

Deux chances de gagner votre inscription :

J’aurais adoré participer mais je ne peux pas alors je compte sur vous les guyz !

ATTENTION – mise à jour le 12/06/2017.

Le jeu est aujourd’hui TERMINE. Le gagnant a été contacté !

 

 

Instagram
Facebook
Facebook
TWITTER
PINTEREST

Related Post

6 thoughts on “Plonger sans toucher le fond de la piscine…

  1. « J’ai touché le fond de la piscine
    Dans le petit pull marine
    Tout déchiré aux coudes
    Qu’j’ai pas voulu recoudre
    Que tu m’avais donné
    J’me sens tellement abandonnée »
    Merci foufou pour la chanson dans la tête
    Quoi de plus kiffant que la natation? Allé nager dans une ville qui n’est pas la tienne pour nager avec des inconnus! Définition du kiffe et du pétage (nouveau mot dans le Larousse 2018) de barrières!
    #teamgrandememeuf #celluliteaucucul

  2. Sympa l’article, pour ma part J’ai appris à nager en janvier grâce à un ami qui participe au monte christo, malheureusement je m’y suis pris trop tard pour m’inscrire, alors j’aimerais vraiment gagner un dossard pour m’essayer à la nage en eau libre avant mon triathlon de marseille le 9 juillet ça serais un entraînement parfait

  3. J’adore !
    J’aime beaucoup les photos , je me retrouve pas mal dans ton article!
    J’en avais fais un sur le sujet , où je parle de mes angoisses piscinesques
    Si ça te dit :
    ://mamentaliste.wordpress.com/2017/04/19/aujourdhui-je-suis-allee-a-la-piscine/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur Facebook…

Ecris-moi !