Le Tour du Mont-Blanc : Jour 1

JOUR 1 : « Lyon, St Gervais, Col de La Voza, col du Tricot, Chalets de Miage, Les Contamines ».

Un dimanche 3 septembre à 7h08 , c’est parti. Valise bouclée un peu à l’arrache la veille, petite nuit de sommeil, l’émotion me gagne dès les premiers tours de roue de ce trajet qui me conduit jusqu’à St Gervais. Delphine2lyon m’a accompagnée de bonne heure à la gare de Lyon Part-Dieu et d’après mes calculs, c’est le dernier visage familier que je verrai avant un moment, ça fait bizarre.

 

J’arrive à destination à 10H56. La destination justement, ce n’est pas encore vraiment celle-là pour être exacte. j’ai une correspondance à prendre et pas n’importe laquelle, il s’agit du Tramway du Mont-Banc. Initialement, je devais d’ailleurs démarrer mon tour le lendemain, mais un rapide coup d’oeil sur les horaires de cette navette m’avait fait anticiper l’aventure car il s’agissait de son dernier jour d’ouverture avant de se remettre en service pour les vacances d’hiver.

Les puristes diront que monter sans marcher c’est tricher mais moi il me tenait à coeur d’emprunter un jour ce tramway touristique et je trouvais ça juste trop ouf de démarrer comme ça mon premier jour. Habituellement, le tour démarre de la gare des Houches et bon nombre de randonneurs empruntent un télésiège car la première montée ne présente guère d’intérêt alors finalement, prendre le tramway c’est pareil et je vois pas le problème.

21,5€ l’aller simple je trouve ça carrément abusé mais à titre de comparaison, la remontée mécanique préconisée par mon bouquin coûte environ 15€ et c’est moins folklorique. Il y vraiment plein de vieux dans ma rame, wouaouh, je me sens déjà bizarre d’être là, je ne me sens pas à ma place. Nous roulons doucement alors j’apprécie de voir le paysage se dégager lentement. 30 minutes pendant lesquelles je rapproche du vrai démarrage de mon aventure et tout à coup d’ailleurs les gens se lèvent, se collent à la fenêtre, une vue sur le glacier de Bionnassay à tomber par terre se dévoile par la fenêtre.

12h : Col de La Voza, je descends à cet arrêt, d’autres autochtones se mettent en marche pour la journée, moi j’entame timidement les premiers pas de ces 10 jours à venir sur sur la route mythique, c’est vraiment parti.

Dès ce premier jour, j’emprunte une variante. Elle est officielle, je n’improvise rien, il parait que c’est joli et un peu plus engagé que la voie traditionnelle alors voilà pourquoi je l’ai choisie. Un passage sur une passerelle, un paysage exceptionnel au pied du Bionnassay puis « l’ascension » vers le Col de Tricot où j’effectue ma première pause.

Il fait beau, il y a quelques promeneurs du dimanche qui se sont arrêtés ici, je crois que je ne réalise vraiment pas que ce moment de sérénité tout simple est le début de tellement d’autres moments du genre à venir…

Je voulais une première journée soft, j’ai réservé ma nuit au Chalets de Miage, mon livre m’indique que c’est à 1h20 d’ci, pépère j’y vais tranquille.

Bon, je comprends pas ce que je fais « de travers » mais moi je mets 25 minutes en descente pour y parvenir. J’arrive sur place à 15H45, je trouve ça bien trop tôt pour en avoir déjà fini alors arrivée là-bas… j’annule ma résa.

Je suis d’attaque pour prolonger ma marche, la température est agréable et je trouverai forcément un logement plus loin, je prolonge le plaisir jusqu’aux Contamines, aïe aïe aïe mais qu’est-ce qu’il m’a pris, je vais le regretter très vite ensuite…

J’arrive comme ça dans la ville, à l’improviste, je voyage seule hors-saison alors je trouverai une place facilement.

Erreur, grossière erreur, je vais devoir passer par l’office du tourisme qui me suggère 5-6 lieux, entendre au téléphone « désolé nous sommes complets » pour comprendre trop tard que j’aurai dû rester là où j’avais réservé !

C’est quoi ce bazar ? Un dimanche 3 septembre y a pas une place en dortoir ?!

Je trouve finalement refuge pour la nuit au Gîte-camping des Pontets et j’arrive sur place à 18H45 soit 15 min avant l’heure du dîner, vachement soft la première journée…

Une soupe, une croziflette, un moelleux maison en guise de dessert, je traine sur mon iPhone à cause de la très bonne 4G et à 22H30 je dors déjà. Très tôt pour moi mais trop tard pour ce genre de voyage…

 

Le jour 1 sur Strava : 15,2 km / 844D+

Horaires et tarifs du tramway du Mont-Blanc : ici 

Le 2 ème jour de mon aventure dans cet article

Gîte Le Pontet : Infos ici

 

Instagram
Facebook
Facebook
TWITTER
PINTEREST

Related Post

3 thoughts on “Le Tour du Mont-Blanc : Jour 1

  1. coucou

    je lis cette 1 iere etape et je te laisse un message ! c’est aussi bien qu’un roman ou on veut savoir a tout pirx ! c’est aussi bien qu’une bonne serie ou on attends l’episode suivant pour voir le denouement <3 allez je passe au deuxieme jour et j'espere ne pas etre interrompu pour faire les autres jours restants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur Facebook…

Ecris-moi !