La méthode Joe Wicks

Joe est beau, Joe ressemble à un sportif, Joe a l’air d’un pro de la cuisine, la couverture de ces 221 pages est accrocheuse avant de le lire.

Il parait qu’il est très connu en Grande Bretagne, le monsieur est une star, en tout cas sur Instagram il est apparemment incontournable mais moi je connaissais pas.

Rien de révolutionnaire : on mange moins, on bouge plus, on s’hydrate et on évite les calories, merci Joe mais je pense que tu n’es pas le premier à le dire…

Pourquoi ce livre alors ?

La promesse est écrite en gros, c’est même sa marque de fabrique, 15 min en cuisine et c’est censé suffire, parfait pour tenter de varier des plats tout faits ou du surgelé bien pratique. Quelques rappels du fonctionnement d’une bonne hygiène alimentaire, il re donne quelques notions pour aider à trouver l’équilibre, il parle aussi de HIIT, il adore le sport, il a tout du bon pote ! Des recettes allégées en glucides, d’autres à privilégier après le training, en-cas et petits plaisirs, breakfast de fitgirl, la méthode semble très complète. A celles et ceux qui s’intéressent à une façon normale et naturelle d’apporter les bonnes calories à leur corps, ça mérite peut-être de faire le test car à part dépenser dans le vide 14,95€ pour un bouquin qui prendrait la poussière, on risque pas grand chose. L’expérience semble gérable et au moins ça me change de mon fidèle Picard…

 

Le crash-test

Week-end de 3 jours, squattage chez des potes, des enfants qui ne demandent qu’à m’assister et m’aider, le décor est planté. Pas très aventurière, je suis restée classique avec « poulet au chorizo, à la mozzarella et aux épinards » que j’ai accompagné de « frites de patate douce et carottes » au cas où il y aurait un raté.

(Le jeu des 207 différences…)

 

Comme d’habitude, je louchais sur la photo appétissante du livre et le résultat fut à des années lumière de la vraie recette. Mais pourquoi mes plats sont toujours aussi moches ? elle est où la couleur ? Pourquoi ça n’a pas l’air gourmand ? Je me fais une raison, je ne serai jamais blogueuse food et je ferai jamais plus de zoom que ce que vous voyez ici.

Et puis tout à coup…

Le livre est un prétexte. c’est surtout une bonne occasion de s’intéresser à ce qu’on met dans nos assiettes. Et partager. Oui, partager. Parce que la cuisine dans le fond, ce n’est pas seulement manger pour manger, c’est de la passion, de la transmission et du partage quand les proportions sont multipliées pour les amis chez qui on s’est installés pour bosser.

Leurs enfants deviennent des « assistants », on prend le temps, on leur explique, préparer un déjeuner pour 6 devient très ludique.

Alors Joe ne me tape pas, garde le sourire mais dans un retournement de situation on a pas encore fait d’autres recettes de ton livre… Crumble, tarte sucrée, quiches, ce week-end de trois jours est à l’opposé de tes principes, ni HIIT de 15 minutes ni intention de mincir, juste du plaisir et beaucoup de gourmandise.

Alors Joe, on fait quoi ?

J’aime que tes recettes ne nécessitent pas plusieurs heures en cuisine

Je ne comprends pas certaines quantités parfois (3 tomates cerises par personne et 240g de poulet…)

J’aime lire des consignes simples et tout saisir du premier coup

Je valide tous les principes de bon sens que tu nous donnes

Je regrette peut-être ton manque de folie

J’adore saliver devant tes photos (de bouffe, pas de toi grand coquin va !)

Je suis nuancée sur les quelques pages dédiées aux exercices

J’ai envie de tester tes 100 recettes

 

« La Méthode Joe Wicks »

Editions Larousse, 14,95 €.

Instagram
Facebook
Facebook
TWITTER
PINTEREST

3 thoughts on “La méthode Joe Wicks

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur Facebook…

Ecris-moi !

[recaptcha size:compact]